La Gazette de la grande ile

Raoul Rabekoto : Condamné à payer plus de 30 milliards FMG

Publié le 29 septembre 2021

C’est avant-hier que s’est tenu le procès concernant l’immeuble inachevé de la CNAPS à Vontovorona dénommé Hôtel 5 Etoiles.

Les accusés étaient Raoul Rabekoto (ex-Directeur Général de la CNAPS), Jean Ravelonarivo (ancien Premier Ministre et propriétaire de l’entreprise SIEMA), Rakotomanana (ex-Conseiller Spécial de Raoul Rabekoto), Randrianasolo Murielle (ex-Coordonnatrice des Marchés Publics de la CNAPS), Raoelijaona Benjamin (expert en bâtiments et gérant du Cabinet Raoelijaona), Andriamampionina Solohery Joelison (consultant auprès du Cabinet Raoelijaona) et Andriamaharo Selimanampy (Directeur Administratif et financier de l’entreprise SIEMA). Seuls les trois derniers ont comparu.

Les chefs d’accusation étaient graves : détournement de deniers publics, abus de fonction, favoritisme, faux et usage de faux en écriture privée et en écriture publique. La complicité à toutes ces infractions a également été retenue.

Par un verdict rendu tard dans la nuit, la Cour Criminelle Ordinaire du Pôle anti-Corruption a déclaré Raoul Rabekoto coupable de tous les chefs d’accusation. Il est condamné à une peine de dix ans de travaux forcés. Il écoped’une peine d’amende de 500 millions Ariary (soit 2.500.000.000 Fmg). Il est aussi interdit d’exercer une fonction publique pendant dix ans. Il est frappé également d’une interdiction d’exercer ses droits civiques pendant dix ans après l’expiration de sa peine. Par ailleurs, un mandat d’arrêt a été décerné à son encontre. En outre, la décision le concernant sera affichée. Enfin, il est condamnéà payer, conjointement et solidairement avec les autres accusés, la somme de 6 milliards Ariary (soit 30.000.000.000 FMG) à titre de dommages-intérêts. Le montant peut paraître exorbitant mais il est dérisoire à côté des sommes détournées par Raoul Rabekoto.

Il convient de féliciter la Cour Criminelle Ordinaire du Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo pour cette décision juste, ferme et impartialeà l’encontre de Raoul Rabekoto. Il s’agit de la première condamnation de celui-ci après sa fuite lâche à l’étranger. D’autres procès l’attendent pour des faits similaires. Nous en reparlerons abondamment.

Ranary

Lire aussi