La Gazette de la grande ile

Vente de produits périmés : Pratique courante de la Société Malgache Import-Export

Publié le 01 octobre 2021

La Société Malgache Import-Export ou SMIE, une société sise à Ankorondrano, a été surprise dans la mise en vente des produits alimentaires périmés, suite à une descente du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Devant cette affaire de vente de produits périmés, ce sont les employés qui sont poursuivis par la justice, mais non pas les responsables de la société. Les responsables ont remis les papiers relatifs au délit aux employés. Dix-huit employés de la SMIE ont été ainsi poursuivis par rapport à cette affaire. « Il s’agit d’une poursuite injuste », d’après  maître Willy Razafinjatovo, alias Olala. Ce sont toujours  les simples citoyens qui paient les pots cassés, devant des affaires louches à Madagascar. « Pourtant, le commerce de produits périmés est une pratique courante de la SMIE depuis environ trois ans de cela », a souligné Me Willy Razafinjatovo. « Quand il y a des produits dont le délai vient à expirer, la société ne fait qu’effacer la date pour pouvoir les revendre », explique-t-il. Où est la prise de responsabilité des autorités compétentes dans l’application des règles ? La vie humaine est remise en question, devant une telle affaire et certains responsables qui y sont impliqués sont relâchés. Les responsables de la SMIE, qui mettent en jeu la santé et la vie de la population malgache,  méritent  une lourde sanction. Il convient de souligner que la SMIE appartient à un étranger d’origine italienne.

 Na

Lire aussi