La Gazette de la grande ile

Pour ceux qui rentrent en zones rouges : la Police porte assistance

Publié le 01 octobre 2021

Face à la recrudescence de l’insécurité ces dernières semaines, notamment vers la fin de la semaine dernière, les forces de l’ordre ont uni leur force afin de trouver des stratégies plus efficaces et durables. Le Ministre de la Sécurité Publique, Randrianarison Fanomezantsoa, a affirmé hier lors d’une interview à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la police que, « nous sommes conscients que les malfaiteurs ont fait beaucoup parler d’eux ces derniers jours. Nous avons immédiatement mis en place des stratégies de riposte qui ont porté leur fruit, car depuis lundi, aucune attaque n’a été rapportée. Aussi, je tiens à informer la population, notamment ceux qui rentrent dans les quartiers chauds classés zone rouge, que des agents de police sont postés à proximité de ces zones. Vous pouvez leur demander de vous accompagner si vous devriez emprunter des ruelles ou des zones dangereuses pour rentrer. ». Une déclaration qui relate parfaitement le slogan de la Police Nationale qui est de «Protéger et servir la population ». L’inauguration de la stèle commémorative à Mahamasina hier a été le point culminant de cette célébration du 60ème anniversaire de la police nationale.

Les efforts de la Commune Urbaine d’Antananarivo dans le redressement de la capitale de Madagascar sont étroitement épaulés par la police nationale. On constate dans la rue des agents de la police nationale et communale s’adonner à des tâches communes. Pour régler le problème d’embouteillage, les deux institutions ont dû réorganiser totalement la circulation autour du rond-point d’Antanimena jusqu’à Soarano. Actuellement, les nouvelles voies constituant le rond-point d’Ankorondrano sont en phase de finalisation. Une autre réorganisation sera bientôt mise en place, toujours dans l’optique de fluidification de la circulation. En parallèle, la police a multiplié les rondes durant la nuit, surtout dans les quartiers chauds. Au final, l’objectif de ces réorganisations et ces redressements est de permettre à la population malgache de vivre dans une capitale digne de ce nom.

T. B

Lire aussi