La Gazette de la grande ile

EPS – mort d’une lycéenne : les enquêtes traînent

Publié le 02 octobre 2021

Jusqu’à ce jour, aucune suite n’a été donnée au décès d’une écolière survenu à Soavina le 23 septembre dernier. Une écolière de l’école Notre Dame de Lourde Soavina étant décédée après avoir subi des épreuves d’EPS (Education physique et sportive) le 23 septembre dernier. D’après les informations, la victime s’est déjà plainte d’un malaise auprès des responsables de cette école, en particulier de son professeur d’EPS. Mais contre toute attente, les responsables de l’école Notre Dame de Lourde Soavina ne voulaient rien savoir.

Malheureusement, l’écolière n’a pas survécu au malaise. Ne se souciant même pas de l’évacuation du malade au niveau des centres médicaux, c’est une famille de l’écolière qui a pris l’initiative de la conduire au niveau de l’hôpital la plus proche.

En tout cas, bien qu’informées sur  ces faits, les forces de l’ordre au niveau de la commune de Soavina n’a pas encore donné de suite à ce sujet. Jusqu’à ce jour, aucune suite n’a encore été donnée aux enquêtes qui devaient être menées en vue d’élucider la vérité sur ces faits.

Aux dernières informations, des négociations seraient encore en cours entre le maire de cette localité, les responsables de l’école Notre Dame de Lourde Soavina,  ainsi que la famille de la victime en vue de trouver une entente. Ces négociations qui ne devraient pourtant pas bloquer les procédures judiciaires en vue de trouver la vérité sur ces faits. Cela évitera également l’impunité des principaux responsables du décès de l’adolescente dans cette affaire.

RN

Lire aussi