La Gazette de la grande ile

Inflation – Importation massive : Solution de fortune

Publié le 05 octobre 2021

Le Président de la République Andry Rajoelina a annoncé dernièrement l’arrivée prochaine de vingt bateaux de Produits de Première Nécessité (PPN) pour faire face à l’inflation qui fait jaser plus d’un au niveau de la société. Il faut dire que la cherté de la vie s’avère un problème de taille qui peut faire ressurgir la colère de la population. La tendance à la hausse a été observée depuis mars où la barre des 5% du taux d’inflation a été dépassée. C’est la raison pour laquelle le Président Andry Rajoelina laisse place à des solutions de fortune en ayant recours à une importation massive, ce qui va à l’encontre de l’objectif d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. A vrai dire, il est assez difficile pour la Grande Ile d’atteindre cet objectif vu que les dirigeants préfèrent importer encore et encore plutôt que de chercher des solutions pour faire en sorte d’augmenter la production agricole à Madagascar.

Madagascar ne manque pas de terres arables avec 90% des terres cultivables des pays membres de la Commission de l’Océan Indien. C’est plutôt la volonté politique qui fait défaut, sinon la Grande Ile ne devrait pas avoir de difficulté à atteindre l’autosuffisance alimentaire si les dirigeants veulent bien s’en donner la peine. Il faut préciser que l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire figure dans la politique générale de l’Etat où il est question d’étendre les surfaces cultivables. C’est plutôt le contraire qu’on constate avec les rizières qui sont remblayées pour faire place à diverses infrastructures. L’insuffisance d’eau a fait que bon nombre d’agriculteurs ont utilisé leurs rizières comme champ de fabrication de briques qui sont par la suite vendus pour avoir des sous et pouvoir survivre. Les récoltes se sont en effet avérées mauvaises ces dernières années.

Le repiquage du riz aurait dû commencer il y a des mois, mais en raison du manque d’eau, il est resté en suspens. En ce qui concerne par exemple la plaine de Betsimitatatra, de nombreux agriculteurs n’ont pas pu démarrer leurs activités puisque leurs rizières se sont asséchées. Face à une telle situation,  il est fort probable que la Grande Ile soit toujours contrainte d’importer, car plus la production interne diminue, plus les prix vont augmenter sur le marché. C’est d’ailleurs la solution apportée par l’Etat pour combler le manque de production et faire face à l’inflation. Et dire que les dirigeants avaient pour ambition de faire de Madagascar le grenier à riz de l’Océan Indien. Pour l’instant, on constate que c’est plutôt le grenier des produits importés.

Jean Riana

Lire aussi