La Gazette de la grande ile

Bas quartiers d’Antananarivo : Baisse jusqu’à 50% du taux d’accès au WC

Publié le 08 octobre 2021

En dix ans, le taux d’accès aux toilettes dans les bas quartiers de Madagascar a baissé jusqu’à 50%, d’après Gérard Andriamanohisoa, secrétaire d’Etat en charge des nouvelles villes et de l’habitat, hier à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’habitat à Andavamba. « Cette situation est due à la croissance démographique importante dans les grandes villes de Madagascar. Les habitants n’ont nulle part où construire. Ils démolissent ainsi leurs toilettes pour en faire une chambre habitable », affirme-t-il tout en soulignant l’importance du projet du président Andry Rajoelina à ériger de nouvelles villes. Outre les problèmes de toilettes, les bas quartiers ont également des soucis d’évacuation d’eaux usées.

Madagascar figure effectivement dans les pires pays au monde en matière d’assainissement urbain. Dans une étude de l’état des toilettes dans le monde 2016 par WaterAid, Madagascar figurait à la deuxième place avec 82% des citadins privés de latrines en état de marche. 17,9% des citadins pratiquent la défécation en plein air, soit environ 1,6 million de personnes. Afin d’améliorer la salubrité dans les bas quartiers d’Antananarivo, le maire, Naina Andriantsitohaina annonce la réalisation de nombreux projets à Manarintsoa est, Manarintsoa centre, Manarintsoa Anatihazo et Andavamaba Hanatihazo. Il s’agit entre autres de la construction de ponts, de ruelles, de bassins et lavoirs ainsi que l’installation de bornes fontaines.

Annie N.

Lire aussi