La Gazette de la grande ile

Approvisionnement en eau : Le cauchemar qui dure

Publié le 12 octobre 2021

L’approvisionnement en eau dans le pays reste un problème de taille. Dans notre édition d’hier, on a rapporté la menace de grève des résidents d’Andraisoro parce qu’aucune goutte n’arrive à leur robinet. L’approvisionnement de la bonbonne de la Jirama est aussi en standby. Andraisoro ne sort pas du lot. D’après la Jirama elle-même, la quasi-totalité des quartiers d’Antananarivo sont des zones rouges en coupure d’eau, notamment les zones sud et est. La vétusté des réseaux de distribution d’eau qui fuitent ou qui se rétrécissent est la cause principale de la rareté, voire l’absence d’eau dans de nombreux quartiers de la capitale. Selon toujours la Jirama , 40% des réseaux de distribution d’eau dans la capitale sont vétustes. Décembre 2019, la Jirama a évoqué l’observation et la réparation de 90 kilomètres de conduite. 22 mois après, seulement quelques 21 kilomètres ont été remplacés. Le projet se poursuit actuellement à Ambatomaro et touche 1,4 kilomètre de conduite d’eau. L’objectif de cette opération est de combler l’insuffisance de la production d’eau, détecter les branchements illicites et de réduire les travaux de réparation des fuites. Pour cette première phase du projet, l’objet est de cibler 30 kilomètres de conduite. A ce rythme là, il faudrait encore attendre six ans supplémentaires pour atteindre l’objectif de 90 kilomètres de conduites ciblées. En outre, les forages supposés pallier au problème de manque d’eau ne sont non plus prêts d’être opérationnels parce que les travaux ont été suspendus par le ministre lui-même à cause de la médiocrité de la qualité des travaux.

A.N.

Lire aussi