La Gazette de la grande ile

Edito : On attend combien d’accidents et de morts ?

Publié le 12 octobre 2021

La RN7 et les taxis-brousse de marque Sprinter ont une fois de plus tué. En même pas un mois, un nouvel accident mortel vient d’avoir lieu  sur la RN7, une des routes nationales les plus fréquentées, mais en même temps une des routes nationales les plus dangereuses compte tenu de son état.  Dans ce pays, il y a un ministère des travaux publics, mais les ponts sont dangereux, les routes nationales sont dans un piteux état, et malgré ces innombrables accidents, les ponts demeurent dans le même état, sans protection, étroits et avec les fers volés, juste après une route bien beaucoup plus grande.  Dans ce pays, il y a un ministère des transports,  mais sur les routes nationales circulent des taxis-brousse dans lesquels les voyageurs s’en remettent à tous les saints, car ils mettent clairement leur vie en danger avec l’état des voitures,  la sobriété ou non du chauffeur secondé ou non sur une longue distance sur une route exécrable.

Une fois de plus, la RN7 a tué et peut-être va-t-on voir le ministre des transports avec une mine de circonstance donner une enveloppe pour les familles endeuillées en attendant le prochain accident, car au fond, aucune mesure concrète et permanente n’a été prise alors que l’état des routes dont celle de la RN7, est connu, alors que l’état des taxis-brousse qui sillonnent les routes nationales dont les sprinter, est aussi connu.

Ces ministres et autres responsables devraient voyager dans les taxis-brousse sur les routes nationales pour comprendre cette angoisse permanente des voyageurs, pour se rendre compte de l’état des routes et du fonctionnement des taxis-brousse sur les routes nationales et à quel point ils sont pleinement responsables de ces accidents successifs.

Faut-il attendre que ces accidents les touchent eux ou leurs proches pour qu’ils se rendent compte de leur responsabilité ? A quoi servent-ils exactement ? Et sont-ils satisfaits d’être à leur place avec ces accidents successifs? Il serait bon que ces responsables fassent leur introspection et arrêtent d’aller présenter des condoléances à chaque accident, mais agissent et voient l’état des lieux sans hypocrisie.

La Gazette

Lire aussi