La Gazette de la grande ile

Bianco – Lutte contre la corruption : Zéro résultat !

Publié le 13 octobre 2021

La lutte contre la corruption s’avère difficile à tenir pour la Grande Ile. Depuis des décennies, il a été rapporté que ce fléau a régné dans tous les départements ministériels et étatiques. Pourtant, aucune action concrète pour l’éradiquer n’a produit de résultat conséquent. Malgré l’existence des différentes institutions chargées de le combattre,  regroupées au sein du Système anti-corruption (Sac), on n’a pu constater que sa recrudescence constante.

Le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco),  fait semblant de fonctionner. On peut dire que cet organe perçoit la priorité autrement. C’est ainsi qu’il va d’ici peu mener une enquête sur la corruption au niveau du secteur privé avec le Groupement des entreprises de Madagascar (Gem), le but étant de renforcer la lutte, alors que ledit bureau a pour vocation d’éradiquer avant tout ce fléau dans les différents départements étatiques. Une tâche aussi difficile à exécuter vu que la poursuite et l’arrestation des hauts responsables sont vraiment complexes. L’impunité des agents étatiques corrompus explique que le Bianco est loin d’être à la hauteur pour maîtriser la situation. Ses rapports annuels demeurent sans effets si l’on tient compte de la recrudescence de la corruption à Madagascar. Le Bianco essaie maintenant de trouver une autre issue au moins pour réaffirmer son existence. Le secteur privé deviendra ainsi son domaine d’action. Avec un tel choix, les membres de son staff dirigé par Laza Andrianirina, espèrent leur faciliter la tâche. Ce qui constitue un signe de dysfonctionnement aux yeux des partenaires techniques et financiers (PTF), lesquels attendent de cette institution, des résultats conséquents.

Mampionona

Lire aussi