La Gazette de la grande ile

Risques d’inondation : 700 000 personnes dans des conditions alarmantes

Publié le 15 octobre 2021

700 000 personnes vivent aujourd’hui en zones inondables dans des conditions alarmantes à Antananarivo, d’après l’APIPA (Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo). Chaque année, des centaines de personnes sont sinistrées et évacuées à cause de la montée des eaux pluviales et usées. D’autres préfèrent se résigner et vivre dans des cases inondées par les eaux usées des environs. Et même si d’autres quartiers sont assez chanceux pour échapper à la montée des eaux, ils ne sont pas pour autant épargnés. Effectivement, dans les bas quartiers, les eaux stagnent de partout : dans les rues, les ruelles et jusqu’à la maison. Des fois, on peut observer des matières fécales flotter au-dessus des eaux qui montent. Comme son nom l’indique, l’APIPA a pour mission d’assurer la défense contre les inondations, entre autres. Une mission des plus importantes puisque d’après l’APIPA, le nombre de personnes vivant en zones inondables dans des conditions alarmantes à Antananarivo ne cesse d’augmenter et dépassera les cinq millions d’habitants d’ici 2030. Cette année, l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo célèbre son 25ème anniversaire. A l’occasion de cette célébration, l’APIPA a organisé une journée portes ouvertes hier à son siège, avec la présence du ministre de l’Aménagement du territoire et des services fonciers, Hajo Andrianainarivelo.

        A.N.

Lire aussi