La Gazette de la grande ile

Edito : Personne n’est indéboulonnable

Publié le 15 octobre 2021

Vonjy Andriamanga a fini par être limogé. Vonjy Andriamanga est un hyper diplômé,  calé dans son domaine, qui a quitté son travail et son confort dans l’Hexagone pour occuper le poste de ministre de l’énergie.  Au bout de quelques mois, il a été incapable de régler l’insoluble problème de la Jirama, puis a fini par être limogé de son poste ministériel.  Quelque temps après,  alors que l’ancien DG de la Jirama avait été limogé et qu’un appel à candidature avec toutes les formes avait été lancé,  l’ancien ministre  qui logiquement ne pouvait pas postuler  a été nommé DG de la Jirama. On récupère les copains, voilà le secret ! Un peu comme Rinah Rakotomanga sauvée en ayant été placée à Paris. Puis à la tête de la Jirama,  le même Vonjy Andriamanga n’a pas été capable de résoudre l’éternel problème de la Jirama. Mais comme il a été “sauvé” après son limogeage à la tête du Ministère de l’Energie, il s’est senti pousser des ailes et s’est cru indéboulonnable. A partir de là, il a accumulé maladresses sur maladresses, notamment dans ses relations personnelles et cela ça ne pardonne pas, surtout quand on sait les difficultés auxquelles les consommateurs font face pour régler chaque mois les factures de la Jirama ainsi que la facilité avec laquelle la Jirama coupe l’eau et l’électricité.  Certes, le problème est plus profond, mais pour tout le monde, les écarts de conduite de Vonjy Andriamanga et son arrogance ont encore plus contribué à donner une bien piètre image de la Jirama, laquelle n’est déjà pas reluisante! Et un beau jour, le nouveau ministre découvre sur les réseaux sociaux une nomination hors norme signée par le Directeur Général de la Jirama,  qui il y eut un temps, était son ministre, et là l’indéboulonnable Vonjy Andriamanga a fini par être éjecté… Sera-t-il encore “sauvé” et donc nommé à un autre poste ou ne sera-t-il plus un élément incontournable du régime ? Le cas de Vonjy Andriamanga devrait faire réfléchir beaucoup de nos dirigeants qui se croient incontournables. Peut-être que l’actuel ministre de l’énergie et des hydrocarbures finira aussi par exiger l’abrogation de celui qui est pire que Vonjy Andriamanga et qui est Secrétaire Général… l’homme viré de l’institut de formation des avocats, féru d’armes à feu,  incompétent, mais mari de Lalatiana Rakotondrazafy et qui a failli tuer Sayda, une star montante de la chanson au point que le préfet de police lui a retiré ses armes à feu. Il n’est pas aussi indéboulonnable que Vonjy Andriamanga. D’autres qui se croient indéboulonnables,  finiront par y passer aussi s’ils n’ont pas l’intelligence de démissionner.

La Gazette

Lire aussi