La Gazette de la grande ile

les images dans les mots : Que chacun vive sa vie

Publié le 18 octobre 2021

Les Malgaches ont marre de tout ce qui se passe dans le pays. Ils commencent à se foutre de ce que les politiciens font, de leur comportement, qu’ils soient dirigeants ou opposants. Même si les Malgaches ressentent un grand amour pour leur patrie, même s’ils se sentent concernés par la vie du pays, même s’ils se sentent mal pour ce qu’on fait à leur pays, ils ne peuvent rien et ils en ont assez, ils ne veulent plus rien faire, ils sont las des promesses des politiciens, des promesses d’ivrogne ou plutôt des promesses qui ne font que saouler le peuple. Chacun commence à comprendre qu’il ne faut plus se fier aux politiciens, qu’il faut regarder sa vie et trouver le développement et l’amélioration nécessaire à leur quotidien. On ne peut que s’entraider entre voisins, entre familles ou entre amis. Les Malgaches ont marre de ce que les politiciens font, ces derniers qui ne cherchent qu’à garder leur poste à tout prix ou à trouver leurs avantages sans vraiment se soucier de ce que le peuple veut vraiment vivre. Certes, ils ont peut-être de bonnes intentions, mais généralement, leurs vrais objectifs, ce sont « argent, honneur et acclamation du public ». Depuis des années, le taux de participation aux élections diminue, c’est parce que les Malgaches en ont marre et il n’y a plus de vraies élections transparentes. On demande aux gens d’aller vérifier leurs noms sur la liste électorale et ils s’en foutent, parce que jusque-là, cela n’a rien changé à leur vie. Depuis 1972, les politiciens incitent les citoyens à manifester dans la rue afin de montrer leur mécontentement à l’encontre du régime en place. Ils pouvaient attirer des gens, mais actuellement, les Malgaches ont appris la leçon, cela ne changera rien à leur vie et ils doivent se débrouiller eux-mêmes, car ce genre de manifestations ne fera que détériorer leur quotidien. Aujourd’hui, les opposants veulent inciter les citoyens à refaire les coups de 2002 et de 2009, mais la population ne veut pas de cela, car cela nous ramènera encore à la case de départ, un retour à zéro qui nous empêchera d’avancer. Et le peuple a marre de reculer, le peuple veut avancer et il sait qu’on peut le faire en améliorant la vie de chacun. Les politiciens doivent arrêter de donner des faux espoirs aux Malgaches, parce qu’ils en ont marre. S’ils pouvaient les mettre tous dans un bateau et laisser celui-ci couler au milieu de l’océan, ils le feraient, mais de toute façon, il y en aura toujours d’autres et on ne s’en sortira jamais. Aussi, que chacun prenne soin de lui-même.

Riri

Lire aussi