La Gazette de la grande ile

Réunion parlementaire-Patrick Rajoelina : ce ministre étrange attendu par les députés

Publié le 19 octobre 2021

Jour J pour la deuxième session ordinaire du Parlement au cours de cette année. Les parlementaires issus de l’Assemblée Nationale et du Sénat entameront à partir de ce jour cette réunion consacrée annuellement à l’examen du budget de l’Etat. Néanmoins, la mission de contrôle de l’Exécutif attribuée au pouvoir législatif, à travers le face-à-face et les questions orles va être exercée. C’est ainsi que les nouveaux ministres, nommés le 15 août dernier, ne pourront pas éviter cette rencontre. Désormais, les mesures sanitaires qui n’existent guère ne justifieront pas l’utilisation de la visioconférence. Pour certains ministres qui déploient déjà leurs efforts afin d’améliorer les services rattachés  à leurs départements respectifs, aucun problème n’est posé. Ce sera le cas du Garde des sceaux, ministre de la Justice Imbiki Herilaza ou encore le ministre de l’Aménagement du Territoire, Hajo Andrianainarivelo. Par contre, d’autres se trouvent dans l’angoisse totale pour affronter les députés de la Chambre Basse. Parmi eux, figurent le ministre étrange des Affaires, Patrick Rajoelina, la ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinason… et bien d’autres encore. Ces derniers sont attendu avec impatience par les députés, lesquels sont déjà prêt avec leurs questions concenant la gestion en général des départements concernés.

Pour le numéro un de la diplomatie malgache, l’ex-brigadier de police français, Patrick Rajoelina, la situation s’avère très délicate. Il a fait ces derniers temps l’objet de vives critiques des citoyens et surtout des observateurs politiques, du fait de son amateurisme à la tête de ce département. Ne sachant s’exprimer en malgache, sa supposée langue maternelle, sa prise de parole devant les députés est tant attendue. Les dispositions constitutionnelles exigent que les parlementaires posent des questions et que les ministres leur répondent, et en principe tout cela se fait en principe en malgache, comme à l’accoutumée. Selon les mauvaises langues, Patrick Rajoelina passe déjà à l’offensive et compte esquiver cette épreuve difficile pour des raisons de santé.

Mampionona

Lire aussi