La Gazette de la grande ile

Edito : Arrogance et indécence … maîtres mots du régime

Publié le 20 octobre 2021

La dame du ministère de la communication est-elle toujours porte-parole du gouvernement ? Les membres du gouvernement se retrouvent-ils dans les propos tenus par cette dame que notre journal qualifie, et ce n’est pas de trop, de “personne abjecte”. Elle a une maladie rare qui est de toujours parler même quand l’intelligence lui impose de se taire. Elle a parlé prétendant que c’est parce qu’elle est femme qui fait de la politique qui fait que notre journal ait mis au grand jour ses frasques sexuelles ou sentimentales? Une vie sentimentale déjà connue de tous entre ses ex et son ou ses actuels. Elle a une maladie rare qui est de toujours parler lui même quand la décence lui impose de se taire. Voyant son mari manipuler des armes à feu, elle s’était crue intelligente de dire que l’étudiant à l’Université de Tamatave est mort à la suite d’un tir en l’air qui a atterri sur les jambes du jeune homme. Elle a une maladie rare qui est de toujours parler que quand la décence face à un accident qui par la suite a entraîné la mort d’une personne impose le silence, le respect elle n’a pas pu s’empêcher de donner ses explications des faits. Cette dame,  personnage abject, a été dotée d’une bouche avec laquelle elle hurle, mais ne parle pas. Convaincue d’être intelligente, convaincue qu’elle sait tout, elle donne l’image même de tout ce qu’il y a de plus mauvais qui lui attire le mauvais karma. Là où elle va les gens chuchotent ses histoires, là où elle se déplace les gens rient sous cape, là où elle va on se demande où est son mari l’actuel et s’il se promène toujours avec des armes à feu,  là où elle va elle fait la pub d’un chanteur, là où elle va les hypocrites autour d’elle continuent de lui faire des courbettes mais le reste l’évite. Moins on la voit dans les parages mieux on se porte. Et comme il y a plusieurs autres femmes membres du gouvernement autrement plus diplômées qu’elle, autrement plus dignes qu’elle, autrement plus intelligentes qu’elle… ces femmes sont à plaindre d’avoir un tel personnage comme porte-parole, à moins que désormais, elle émet ses propres avis. En effet,  on a du mal à croire que toutes ces femmes membres du gouvernement qui ne se sont pas levées pour dénoncer ce que l’autre a considéré comme une atteinte à sa dignité puissent être solidaires avec elle et puissent tenir les mêmes propos qu’elle. Il est clair que le silence de ces femmes du gouvernement est très significatif… un silence qui parle, un silence de personnes intelligentes. Elles laissent volontairement à la ministre de la Communication l’indécence et l’arrogance qui sont ses spécialités.

La Gazette

Lire aussi