La Gazette de la grande ile

Session budgétaire – LFI 2022 : la manœuvre dilatoire au rendez-vous !

Publié le 22 octobre 2021

Dans le cadre de l’élaboration du projet de loi de Finances initiale pour l’année 2022 (PLFI 2022), le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) semble ces derniers temps très actif à travers ses conférences budgétaires régionales. Ce document très important pour la vie de la nation est actuellement attendu par les députés  à Tsimbazaza.

Ces dernières années, la production et la publication de ce texte sont systématiquement en retard, une raison pour laquelle les organisations de la société civile (OSC) ont souvent interpellé le gouvernement.

Maintenant que la deuxième session ordinaire du Parlement consacrée principalement à l’adoption de cette loi budgétaire vient de commencer, plusieurs entités et même la présidente de la Chambre Basse, Christine Razanamahasoa, demandent au gouvernement de la déposer dans les délais impartis. Ceci afin de permettre aux députés de l’examiner en profondeur et de tenir  des débats en vertu de la loi. Les recommandations internationales en matière de transparence budgétaire recommandent la publication du texte en même temps que son dépôt, soit un mois avant son adoption. Compte tenu des dispositions de la loi n°2004 – 007 du 26 juillet 2004 sur les lois de Finances, le PLFI devrait être déposé à l’Assemblée Nationale au plus tard le 30 octobre prochain. On se demande si le MEF dirigé par Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison ou le gouvernement compte encore déployer leur manœuvre dilatoire dans le processus d’adoption de ce document qui va régir le budget de l’année à venir. A rappeler que le vote à la hâte de la loi de finances rectificative pour 2021 en  mois de juillet dernier par les députés a montré à quel point ce régime est de mauvaise foi. On attend actuellement son bon vouloir pour la publication et la déposition de la PLFI 2022.

Mampionona

Lire aussi