La Gazette de la grande ile

Réouverture des frontières – Covid-19 : C’est reparti pour une lutte acharnée !

Publié le 23 octobre 2021

Madagascar va accueillir des passagers issus de l’Océan Indien à partir de ce jour, comme il a été annoncé en Conseil des Ministres le 13 octobre dernier. La Grande Ile avance dans un terrain miné vu que la situation pandémique est loin d’être rassurante à l’international, à savoir entrer dans une lutte plus acharnée contre la Covid-19. Les autorités avancent que Madagascar est prêt par rapport à l’ouverture des frontières et en oublie de mentionner les risques y afférents. Le premier vol commercial est prévu atterrir au pays ce jour, en provenance de l’île Maurice. Le pays est peut-être prêt pour accueillir de nouveau des passagers internationaux et ainsi relancer le secteur tourisme. La question qui se pose est s’il est prêt pour une nouvelle lutte acharnée contre la pandémie de Covid-19 avec des variants plus virulents comme le variant Delta à la clé ? Tout porte à croire que Madagascar va de nouveau faire face à une lutte acharnée contre la Covid-19 s’il s’était déjà habitué à une situation plus calme depuis quelques temps.

Madagascar a plus que besoin de passer à la relance économique. C’est dans cette optique que la réouverture des frontières s’effectue à l’heure actuelle. Le souci est que la sécurité sanitaire à Madagascar va être en péril pour des questions d’argent. Il faut dire que le tourisme se trouve être le grand brûlé par la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 alors que le secteur tourisme se trouve être une des activités économiques les plus importantes du pays. Il est à noter que hors crise sanitaire, ledit secteur représente environ 7% du Produit Intérieur Brut (PIB). Il n’est donc point nécessaire de préciser que bon nombre d’individus se sont retrouvés dépourvus d’emploi en raison de la crise sanitaire.

Par rapport à la réouverture des frontières, les passagers effectuent des tests PCR à leur départ et également à leur arrivée. Le Conseil des Ministres du 13 octobre précise que la durée de mise en confinement des passagers dépend des résultats des tests. Cela peut aller de deux à 14 jours. Il ne faut pas oublier que les résultats des tests PCR peuvent être trompeurs, vu qu’il y a les porteurs sains qui peuvent tout autant transmettre le virus. Peu importe ce que disent les autorités, qu’ils prennent des mesures ou non, il est indéniable que le risque de prise d’ampleur de la pandémie de Covid-19 est bien présent. Les professionnels de santé ont d’ailleurs déjà émis des craintes par rapport à cela.

Jean Riana

Lire aussi