La Gazette de la grande ile

Rumeur sur la motion de censure : Ntsay Christian est surprotégé !

Publié le 23 octobre 2021

L’actuelle session ordinaire du Parlement est principalement consacrée à l’adoption de la loi de Finances initiale pour 2022. Néanmoins, le face-à-face des membres du gouvernement surtout avec les députés n’est pas à écarter et la rencontre en question s’avère houleuse si l’on tient compte du contexte actuel.

Outre ses collègues du gouvernement, le Premier ministre Ntsay Christian est très attendu à Tsimbazaza. Ce dernier semble être prudent vis-à-vis des membres de la Chambre Basse, lesquels détiennent en vertu de la loi, les moyens pour le destituer à travers la motion de censure. Avec les multiples revendications et le dysfonctionnement de certains services étatiques, le Chef du gouvernement est contraint d’agir ainsi. Selon les mauvaises langues, il a récemment tenu une rencontre à Mahazoarivo avec les députés pro-régime dans le but d’élaborer une stratégie pour sa défense au cours de sa comparution à Tsimbazaza, prévue pour la semaine prochaine. Ainsi, Ntsay Christian n’aura plus à s’inquiéter si la motion de censure aura lieu, la majorité au sein de la Chambre Basse qu’il vient de côtoyer ne va pas rester les bras croisés. Et même ayant provoqué les grévistes de l’Université, sa crédibilité restera sauvée.

Malgré la situation alarmante qui prévaut dans le pays, le locataire de Mahazoarivo continuera de tenir le record de la longévité à ce poste qu’il a occupé depuis 2018. Il sera ainsi à l’abri de la fameuse évaluation soulevée ces derniers jours à l’encontre des gouverneurs de régions et même des membres du gouvernement. Ce sont les ministres qui feront toujours l’objet de remaniement alors que leur Chef est surprotégé eu égard sa défaillance.

Mampionona

Lire aussi