La Gazette de la grande ile

Naivo Raholdina : menaces de mort contre des journalistes

Publié le 25 octobre 2021

Les IRD (parti politique en faveur du régime) se croient-ils au-dessus de la loi ? Après des articles dénonçant les manœuvres du député Naivo Raholdina, notamment un litige foncier à Imeritsiatosika, ce dernier a proféré des menaces de mort contre des journalistes de la rédaction de La Gazette de la Grande Ile. « Il faut que le journal arrête de publier des articles sur moi », prévient-il. Il a même communiqué quelques noms dans ces menaces de mort. A chaque fois que le journal qui, il convient de le souligner, n’est pas de l’opposition, dénonce les faits qui dérangent, on nous menace. Mais ce n’est pas parce qu’on n’est pas contre le pouvoir en place qu’on fermera les yeux sur les méfaits des personnages proches du pouvoir.

Il convient aussi de rappeler que ce n’est pas la première fois  le député élu dans le cinquième arrondissement menace les gens de mort. Il y a quelques années de cela au Palais de Tsimbazaza, sa victime n’était autre que le député élu dans le district de Betroka, Nicolas Randrianasolo. Les choses ont commencé par une simple dispute quand Naivo Raholdina a invité Nicolas Randrianasolo à un duel. Il a par la suite appelé des gros bras pour exécuter ses menaces. Il a déjà aussi, avec son mètre vingt, invité un membre de la rédaction de la Gazette de la Grande Ile à un duel. Outre ce comportement et cette attitude indignes, l’on se demande si Naivo Raholdina n’est pas au-dessus de la loi. Parce que les faits que l’on dénonce plus haut se sont tous passés publiquement, mais il n’y a eu aucune poursuite contre sa personne. Dans tous les cas, ses victimes à la Gazette de la Grande vont porter plainte.

                  La Gazette

Lire aussi