La Gazette de la grande ile

Rencontre avec les députés : Le ministre étrange des Affaires s’est envolé à l’étranger

Publié le 28 octobre 2021

Le face-à-face avec les députés de la Chambre Basse dans le cadre de cette actuelle session du Parlement est un véritable casse-têtepour certains membres du gouvernement. Il y a ceux qui font tout pour éviter cette rencontre, c’est notamment le cas du ministre étrange des Affaires, Patrick Rajoelina. On a déjà rapporté dans nos colonnes que cet ex-brigadier de la police française qui ne sait ni parler, ni écrire le malgache, a cherché par tous les moyens à esquiver cette épreuve difficile pour lui. Ce qui est fondé si l’on tient compte de la situation actuelle. Selon les informations reçues, le ministre étrange s’est déjà envolé pour les Seychelles. Comme motif, le suivi et la négociation par rapport aux 23,5 kilos d’or saisis dans ce pays, en partance de Nosy-Be.

Il commence déjà à fournir des excuses bidons, même si la rencontre des députés avec le gouvernement n’est pas encore incluse dans l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale jusqu’au 15 novembre prochain. De leur côté, bon nombre de députés, surtout ceux  issus de l’opposition, attendent avec impatience le ministre étrange, Patrick Rajoelina. Outre le dysfonctionnement au sein de son département, beaucoup de questions vont lui être posées, auxquelles  il devra répondre en malgache, sa supposée langue maternelle. Concernant les îles éparses, cette lutte semble tomber aux oubliettes alors que Patrick Rajoelina a été membre de la commission mixte sur leur restitution. Il reste dans l’inertie totale quant à la nomination des ambassadeurs de Madagascar à Genève ou au sein des Nations Unies, une stratégie pourtant efficace pour la restitution de ces îles malgaches.

Le ministre étrange des Affaires est accompagné aux Seychelles par le Directeur Général de la douane malgache, Ernest Laikana Zafivaona.  On a aussi rapporté que ce dernier  qui est soupçonné de complicité de détournement de 454.000 euros, soit 11.350.000.000 Ar selon le reportage effectué par Gail Borgia, cherche aussi à s’enfuir par peur de la Justice.

Mampionona

Lire aussi