La Gazette de la grande ile

Plan Emergence Madagascar : Toujours à la recherche de financement !

Publié le 12 novembre 2021

Presque trois ans au pouvoir et les dirigeants actuels n’ont pu afficher que leur incompétence dans le cadre de la gestion des affaires étatiques. Malgré les effets de la crise sanitaire, les critiques  des citoyens et des observateurs politiques ont été virulentes concernant la manière dont ce régime Rajoelina gouverne le pays. Pour la politique générale de l’Etat (PGE), aucun plan sérieux n’est mis en œuvre, ce sont les noms des programmes qu’ils ont élaborés à la hâte qui changent tout le temps. Avant son accession au pouvoir, le président Andry Rajoelina a annoncé l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), et que les partenaires financiers étaient déjà prêts pour aider à sa réalisation. A mi-mandat, rien n’est perçu, ils ont ensuite décidé d’inventer à sa place, le « Plan émergence Madagascar » (PEM). Mais le blocage reste toujours le même, le problème de financement. C’est donc maintenant qu’on va commencer à chercher le financement de ce PEM. C’est ainsi que le conseil des ministres du mercredi dernier a approuvé Rothschild & Co comme conseiller financier de la République de Madagascar. Le régime qui n’a réussi à trouver de soutien à ce programme, ne peut plus alors que confier à ce groupe international spécialisé dans le conseil financier, le soin de résoudre son sérieux problème.  A travers un contrat de quinze ans, Rothschild & Co sera chargé de la mobilisation de financements pour le PEM. Ce qui est tout à fait contraire à ce que Rajoelina a annoncé en 2018. Au cours de sa campagne, il a confirmé ne pas recourir aux bailleurs de fonds internationaux.

On peut dire que les mensonges du régime pour endormir le peuple malgache commencent à faire surface. Les effets seront sûrement regrettables, vu que les présidentielles de 2023 approchent. Une raison pour laquelle le Chef de l’Etat passe à l’offensive en effectuant ses tournées dans toute l’île. En sa faveur, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation vient même de solliciter le soutien des élus des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) pour les prochaines présidentielles.

Mampionona

Lire aussi