La Gazette de la grande ile

Développement, gouvernance, crédibilité : La vérité imprimée

Publié le 13 novembre 2021

Lorsque notre journal reconnaît des réalisations du régime et il y en a, sauf qu’elles sont trop peu nombreuses comparées aux promesses, ceux au pouvoir trouvent juste cette “vérité imprimée”, trouvent juste et bien que les réalisations du régime soient ainsi relayées. Lorsque notre journal pointe du doigt les incompétences, la mauvaise gouvernance et les mêmes erreurs commises par des responsables étatiques, on nous taxe d’opposants. Faut-il rappeler que la devise de notre journal est ” La vérité imprimée “. Nous reprenons quelques vérités que nous avons imprimées et qui peuvent déranger les personnes concernées, mais des vérités qui ont des impacts dans la conduite des affaires publiques,  dans le retard de développement du pays, dans la crédibilité de Madagascar à l’échelle nationale,  régionale et internationale.

Il y a eu pose de première pierre par la première dame d’une usine malagasy éthanol en mars 2019 qui devait être opérationnelle en décembre 2019. La vérité est que même les pierres posées ont été englouties dans les broussailles et en 2021 le Président de la République évoque lors de la COP 26 les besoins financiers du pays pour que les Malgaches puissent basculer vers l’utilisation de l’éthanol et cesser l’utilisation de charbon de bois.

Il y a eu discours quasi anti vaccin anti covid avec tout un développement sur les risques de thrombose liée au vaccin Astra Zeneca et encore plus au covishield, des discours décourageant les compatriotes à se faire vacciner. La vérité est que parallèlement, l’Etat accepte l’arrivée massive de vaccins,  la vérité  est qu’aucun décès lié au vaccin covishield ou autre vaccin anti-covid n’a été rapporté et qu’aujourd’hui l’entrée sur le territoire de Madagascar est conditionnée,  entre autre, à la vaccination anti covid.

Il y a eu des critiques émises par ceux qui sont actuellement au pouvoir contre l’impunité érigée en règle sous les précédents régimes et pourtant La vérité est que le Préfet a ordonné la confiscation des armes à feu chez Andry Andriatongarivo. S’il y a eu cette décision, c’est que ce dernier a fait un usage illégal et dangereux de ces armes à feu – s’il a eu une autorisation de détention de ces armes à feu- mais que malgré cela, le personnage demeure impuni même si Mr Sayda – coïncidence- a arboré un tee-shirt ” même pas mort!” sur sa page facebook. Quelqu’un a tiré sur lui, mais il n’est même pas mort.

Il y a eu des monologues et des critiques incessantes sur plusieurs années faites par Lalatiana Rakotondrazafy contre Onitiana Realy, Voahangy Rajaonarimampianina, Lalao Ravalomanana et les archives sonores demeurent des preuves incontestables. La vérité imprimée est que le karma a frappé durement Lalatiana Rakotondrazafy et La Gazette de la Grande Ile n’a fait que constater ce Karma ” le mal revient à celui qui le fait “.

Il y a eu tout un discours sur la tolérance zéro en matière de corruption. La vérité est que les affaires SMMC, écran plat, bonbons sucettes sont superbement placées sous le coude, la Haute Cour de Justice tourne les pouces et cette vérité est imprimée.

Si la vérité peut faire plaisir à certains,  elle peut aussi déranger d’autres, mais pour nous la Vérité est imprimée. Si la vérité imprimée dérange, la solution est de rectifier le tir, la solution est d’agir conformément aux engagements pris, de ne pas reprendre les mauvaises pratiques des autres, de respecter les normes pour que la vérité imprimée soit celle qui joue en faveur de ceux que cela dérange. La solution n’est certainement pas la violence, la solution n’est certainement pas d’avoir recours au jet de grenade, ni à l’intimidation. Bien au contraire, nous continuerons à imprimer la vérité qui est notre devise.

La Gazette de la Grande Ile

Lire aussi