La Gazette de la grande ile

Pharmacie – dépôt de médicaments : Les pharmaciens pour la réduction de la distance de cohabitation

Publié le 15 novembre 2021

L’ordre national des pharmaciens réitère sa position. Pour ces professionnels du secteur pharmaceutique,  la fermeture des dépôts de médicaments n’est pas leur priorité

« Nous ne sommes pas pour la fermeture des dépôts de médicaments, mais pour leur déplacement, quitte à réduire la distance de cohabitation. Cet aspect peut être revu et corrigé à travers des négociations, et cela devrait, ipso facto, entraîner le retrait de la proposition de loi », lit-on dans le communiqué de l’ordre des pharmaciens. A titre de rappel, le Code de la santé stipule que l’ouverture régulière d’une officine de pharmacie rend caduque  toute autorisation antérieure délivrée au profit d’un dépôt de médicaments déjà fonctionnel. La proposition de loi présentée par Voninahitsy Jean Eugène quant à elle protège les dépôts de médicaments déjà installés et stipule que ces derniers demeurent fonctionnels et continuent d’exercer malgré l’ouverture d’une officine de pharmacie sans tenir compte de la distance de cohabitation réglementaire qui est de 10 kilomètres. Le vote de ladite proposition a été prévu pour le 4 novembre dernier, mais a été ajourné.

A.N.

Lire aussi