La Gazette de la grande ile

Viande de boeuf : De plus en plus chère

Publié le 15 novembre 2021

La viande de Barea se vend de plus en plus chère sur le marché. En tout cas, cela dépasse de loin le prix de la viande de porc avec une différence de 6 000 ariary. La hausse actuelle atteint les 42,85% en l’espace d’une dizaine de  jours. Le prix du kilo de viande de zébu est passé de 14 000 ariary à 20 000 ariary, voire plus avec une différence de pas moins de 6 000 ariary. Avoir de la viande dans le menu s’avère un luxe pour la majorité des Malgaches en raison de la pauvreté qui prend de plus en plus de place dans leur vie. Il faut dire que le prix des denrées alimentaires ne cesse d’augmenter alors que le pouvoir d’achat de tout un chacun s’amoindrit avec le temps. Le prix de la viande de zébu a connu une hausse considérable ces derniers temps si bien qu’elle ne figure plus dans le menu des plus démunis. Déjà que chacun a du mal à trouver de quoi se mettre sous la dent au quotidien, il leur est difficile de se permettre de manger de la viande.

Il n’y a pas que  ce produit qui connaît une hausse sur le marché. Il n’y a qu’à voir l’information sur l’inflation mensuelle publiée par l’Institut national de la statistique de Madagascar (Instat) pour avoir la preuve avec un taux d’inflation en glissement annuel de 6,3% au mois de septembre. En première position, figure  le secteur de la santé avec une évolution de 9,2 %. En seconde position, les produits de première nécessité, avec 8,9 % le riz qui a connu une hausse de 7,2 %. Et puis, les produits non-alcoolisés avec une hausse de 8 %. A cela s’ajoute l’augmentation du prix de la viande de zébu qui n’a pas encore été prise en compte dans cette estimation de l’Instat. Tout ça pour dire que la population malgache fait face à une hausse constante et elle est obligée de se serrer la ceinture pour survivre. En tout cas, avoir de la viande au menu s’avère un luxe que tout le monde ne peut plus se permettre, surtout la viande de zébu. A croire que la renommée des Barea a fait en sorte que le prix de la viande de cet animal se renchérit fortement

Jean Riana

Lire aussi