La Gazette de la grande ile

Travaux de recherche de la FDSP : dix ouvrages en dix ans

Publié le 20 novembre 2021

Deux ouvrages juridiques, œuvres du corps enseignant de la Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université d’Antananarivo (FDSP ),ont été présentés officiellement au public hier.  Le premier “Droit de Madagascar” est le fruit du travail de l’Association Henri Capitant-Groupe Madagascar dont les membres sont majoritairement issus du corps enseignant de la FDSP. A travers cet ouvrage, l’Association Henri-Capitant Groupe Madagascar, dont le Président est le Professeur Ramarolanto-Ratiaray, expose de manière synthétique les grandes lignes du Droit de Madagascar. Le livre “Droit de Madagascar” fait partie de la collection “Bibliothèque de l’Association Henri Capitant” et est édité par la maison d’édition LGDJ- Lextenso. Il est en vente depuis août 2021 à la librairie Samouraï de Tana Waterfront. Le deuxième ouvrage “Annales Droit nouvelle série numéro 10” est édité par la maison d’édition Mpariakaboky et rassemble comme les 9 premiers numéros trois rubriques, à savoir Doctrine, Variétés et Jurisprudence et a reçu l’appui financier de l’Ambassade de France à Madagascar, précisément le projet enseignement supérieur Precosupre.  Les maîtres mots des Annales Droit nouvelle série sont “liberté et responsabilité” comme l’a souligné Madame le Doyen de la FDSP Professeure Faratiana Esoavelomandroso qui a précisé que « les enseignants chercheurs ont une obligation de publication, c’est ce qui fait d’eux des enseignants chercheurs mais que pour publier les recherches, il faudrait des financements et que si la FDSP peut publier des ouvrages c’est grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers ou grâce à des accords de coopération conclus avec des facultés de droit étrangères ou d’association scientifique telle que l’Association Henri Capitant. ».  C’est ainsi qu’elle a remercié l’Ambassade de France qui a accordé sa confiance, depuis 2010, à ce qui était au départ le département Droit puis à la Faculté de Droit et de Science Politique ainsi qu’aux enseignants chercheurs de la FDSP qui ont su maintenir le rythme en publiant chaque année des travaux de qualité pour faire avancer les réflexions sur le droit et la science politique à Madagascar. En marge de la présentation, à la question que nous lui avons posée par rapport à l’année universitaire, le Doyen de la FDSP nous a informé que « la FDSP fait partie des établissements qui ne peuvent pas intégrer les bacheliers 2021 pour cause de manque d’infrastructures et d’enseignants. En effet, la capacité d’accueil de la cathédrale DEGS est de 1200 places or les résultats du test d’entrée au titre de cette année universitaire est de 1120 étudiants sans compter les redoublants. ». Elle a fait part du nombre insuffisant d’enseignants et des difficultés que subissent particulièrement les enseignants vacataires par rapport au paiement de leurs vacations qui accusent parfois trois années de retard.

  1. Berado

Lire aussi