La Gazette de la grande ile

Affaire de trafic de 73,5 kgs d’or : Vers l’impunité des responsables

Publié le 25 novembre 2021

L’affaire de trafic de 73,5 kgs d’or en provenance de Madagascar et saisis par la douane sud-africaine au début du mois de janvier, commence à tomber aux oubliettes. Pour les mauvaises langues, certaines personnes haut placées au niveau du régime actuel chercheraient à  étouffer cette affaire. La preuve, la plupart des dossiers brûlants de cette année 2021 commencent tous à passer devant les juges du Pôle anti-corruption d’Antananarivo alors qu’il n’est pas encore question de procès dans cette affaire.

A rappeler qu’avant les vacances  judiciaires prévues le 15 décembre prochain, toutes les juridictions de l’île, y compris le pôle anti-corruption d’Antananarivo, s’activent en vue de liquider tous les dossiers en instance. C’est le cas de l’affaire Apollo 21 ou encore du détournement au niveau de la Cnaps dont le procès est prévu se tenir le 06 décembre pour le premier, si le second a déjà été jugé au mois de septembre.

En ce qui concerne l’affaire des « 73,5 kgs d’or », aucune date du procès n’a encore été fixée. Si l’on s’en tient à la situation actuelle, il est certain que ce dossier ne sera pas encore jugé cette année. D’un autre côté, les procédures annoncées par le gouvernement malgache concernant le rapatriement des lingots d’or saisis en Afrique du Sud, mais également l’extradition des trois principaux suspects arrêtés sur place, tendent également à n’avoir aucune suite, faute de suivi.

En attendant, la plupart de ceux impliqués dans cette affaire et arrêtés à Madagascar, croupissent encore à Tsiafahy. Ainsi, outre les trois individus arrêtés en Afrique du sud, sept hommes et une femme ont été placés sous mandat de dépôt au mois de janvier, le 24 fevrier, un douanier de Toliara a également été incarcéré. Au mois de mars, un grand businessman du nom de « Tahola » avait également été mis sous les véroux comme étant impliqué dans cette affaire. Ce qui fait un total de dix suspects jetés en prison. Des suspects qui sont pour la plupart, des petits passeurs. Les véritables instigateurs et les principaux cerveaux ne sont tout simplement pas inquiétés pour le moment. A préciser que la valeur estimative de ces lingots d’or retrouvés en Afrique du Sud est de pas moins de 4,5 millions de dollars. Il est ainsi certain que l’on tend vers l’impunité des principaux responsables de ce trafic.

Ranaivo

Lire aussi