La Gazette de la grande ile

Pluies provoquées : Les coupures d’eau toujours au rendez-vous

Publié le 29 novembre 2021

Il convient de noter que les rivières sont à sec et les cultures n’arrivent pas à maturité à cause des impacts du changement climatique. Le niveau d’eau des lacs et rivières a connu une augmentation, suite aux pluies provoquées depuis mercredi dernier, selon le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène. Les zones touchées par cette averse se situent autour de Vontovorona, Mandroseza, Mamamba. Pour la zone en dehors d’Antananarivo, Andekaleka, Tsiazompaniry et Mantasoa, 12 stations de pompage et de traitement d’eau sont de nouveau opérationnelles actuellement, si quatre ont fonctionné avant les pluies. L’objectif est de renforcer la production en eau et en électricité. Logiquement, le ministère parle d’une hausse infime du niveau des lacs et rivières. Bref, ce n’est pas avec les quatre jours de pluies que le niveau de Tsiazompaniry va monter significativement…. En tout cas, la population tananarivienne souffre incessamment des coupures d’eau. Ces dernières sont toujours au rendez-vous jusqu’à l’heure actuelle et certains quartiers n’en sont pas épargnés. Ayant ras-le-bol du phénomène de délestage et de coupure d’eau, les habitants du quartier d’Itaosy sont même descendus dans la rue ce samedi 27 novembre pour afficher leurs mécontentements. Les habitants réclament des solutions à long terme. Le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène qui jouit de la hausse du niveau de station de pompage et de traitement d’eau est censé apporter des résultats palpables dans l’approvisionnement en eau dans la capitale d’Antananarivo et ses environs.

 Na

Lire aussi