La Gazette de la grande ile

Fausse ouverture des frontières : Les touristes ne viendront pas

Publié le 30 novembre 2021

Un des ministres complètement incompétents de ce gouvernement est le Ministre du Tourisme.  Si auparavant il avait en charge le transport et le tourisme et qu’il était clairement incapable de gérer les deux départements ministériels, que ce soit le transport terrestre,  maritime,  aérien et fluvial ou le tourisme, avec la fausse fermeture du ciel aérien, aujourd’hui, il ne gère plus que le ministère du tourisme, mais ce département ne se gère pas comme une agence de voyage. Les voyagistes ont compris qu’il fallait concocter des offres intéressantes pour les touristes nationaux. Beaucoup d’hôteliers ont compris qu’il était temps de revoir le prix à la baisse pour qu’il soit à la portée des nationaux, ce qui a pu permettre à certains de nos compatriotes de découvrir ces établissements hôteliers qui n’étaient depuis accessibles qu’aux étrangers, tant les prix étaient/sont indécents pour la majorité des Malgaches. Maintenant que la fausse fermeture des frontières a fait place à une fausse ouverture des frontières, les touristes ne viendront toujours pas. Le prix des billets donne même une impression de vol organisé. Les prix du billet pour arriver à Madagascar et ensuite d’Antananarivo pour aller en province, frisent l’indécence. Mais tous ces éléments, s’ils peuvent constituer un frein pour les touristes nationaux, ne sont pas un frein pour les touristes étrangers. Ce qui bloque les touristes étrangers et  démontre l’incompétence du ministre du tourisme, laquelle se rapporte à plusieurs points. Pourquoi s’aventurer à aller dans un pays où, même si à l’arrivée on exige la preuve de vaccination et le test PCR, la majorité de la population n’est pas vaccinée ? Alors que partout dans le monde, on incite à la vaccination. Chez nous, même pas 2% de la population est vaccinée. Un touriste ne peut pas considérer un tel pays comme sûr. Pourquoi s’aventurer à aller dans un tel pays où le réseau aérien intérieur est incertain ? On ne parle même plus d’Air Madagasikara ou Air Malade, car ce régime a fait ce qui n’a jamais été fait depuis des années… Air Madagascar ne figure plus nulle part. Et les touristes ne se laissent pas tromper par une soi-disant nouvelle compagnie Madagascar Airlines. Un touriste ne s’aventurera pas à venir ici, car à défaut de prendre l’avion, il va lui falloir prendre la route, mais avec l’état des routes nationales et les confinements intempestifs dont on avait été habitué l’année dernière, si quelqu’un est dans le massif du Makay et que les pouvoirs publics annoncent une suspension de vols ou une fermeture de région, il n’aura que ses yeux pour pleurer et même si on lui laisse 24h ou 48h pour rejoindre l’aéroport d’Ivato, l’insécurité est telle qu’il ne pourra pas faire la route d’une traite ! On rétorquera que tout cela ne relève pas de la responsabilité du ministre du tourisme, non car vouloir faire venir les touristes exige aussi d’avoir le courage de dire tous les pré requis, exige d’avoir passé au moins ces 12 mois à réfléchir à tout ce qui entoure une ouverture des frontières et la reprise des vols commerciaux et mettre au point un plan et une stratégie clairs qui permettent une reprise progressive. Là, les touristes ne viennent pas et ne viendront pas et les différents responsables de département ministériel sont responsables, mais surtout le ministre du tourisme, car c’est bien cela son rôle. Il ne gère plus l’agence de voyage là, il ne gère plus son agence de voyages, il gère un ministère, mais il est évident, il ne sait pas au juste la portée de ce qu’il doit faire. Les touristes sont allés ailleurs et vont aller ailleurs même quand les choses reviendront à la normale et ils ont raison… C’est aussi simple !

La Gazette

Lire aussi