La Gazette de la grande ile

les IMAGES dans les MOTS : Une capitale bien remplie

Publié le 01 décembre 2021

Antananarivo, la capitale de Madagascar, est la ville où tout trouve de la place. On peut tout voir à Antananarivo, aussi bien les bonnes choses que les mauvaises. A Tanà, on peut voir les Malgaches de toutes les ethnies, ce qui implique qu’on peut y voir les différentes cultures de la Grande Ile. Du nord au sud, de l’ouest à l’est, tout Madagascar est représenté dans la Ville des milles. Seuls quelques quartiers à Antananarivo sont occupés par les vrais originaires de la ville, à savoir la Haute Ville, Ankadifotsy et quelques parties d’Andravoahangy. Ces mélanges ethniques produisent également des métissages. Beaucoup des gens des provinces et des campagnes périphériques viennent dans la capitale pour travailler ou continuer leurs études, car il paraît qu’à Tanà, les universités sont meilleures. Beaucoup ont pu trouver un bon poste leur permettant de vivre et de survivre. Ainsi, un bon nombre d’entre eux se sont procuré des terrains à Antananarivo. Certains sont même devenus des « Valovotaka ». D’autre part, il y a ceux qui n’ont pas trouvé de place, car ils ne disposent peut-être pas des compétences requises pour un poste précis. Mais il se peut aussi qu’ils aient été trahis par des amis qui leur ont promis des postes. Ces gens-là ne veulent pas revenir chez eux, car ils ont honte de ne pas avoir  trouvé de travail. Du coup, ils s’installent à Tanà pour vendre diverses petites choses dans la rue, monter des petits commerces informels et ceux qui ne peuvent pas le faire ou ceux qui veulent se faire beaucoup d’argent en un seul coup, deviennent soit des malfaiteurs, soit des voleurs à la tire, des pickpockets ou autres. A cela s’ajoutent déjà les voleurs en cravates, toutes origines confondues, qui ne cessent de détruire notre capitale. Une capitale trop chargée de bureaux administratifs et autres palais, chargée de maisons, d’immeubles, d’habitations, de « trano sachet », chargée de personnes venant de tous les horizons, gasy, vazaha et autres, bonnes personnes ou malfaiteurs, une capitale chargée de toutes sortes d’entreprises, de différentes zones franches et de divers centres commerciaux, une des raisons qui amènent les jeunes des provinces à y venir, une capitale chargée de voitures. L’on dit que nous sommes pauvres, mais les 4×4 y foisonnent, la capitale est chargée de commerçants dans les rues, car il n’y a pas assez d’emplois pour ces gens-là, une capitale qui est trop chargée d’ordures… Bref, la capitale de tout et de rien. Il faudra des prises de responsabilité de la part de tout un chacun pour pouvoir aérer cette capitale. Il faudra décentraliser les bureaux et les diverses entreprises ainsi que les bonnes universités.

Riri

Lire aussi