La Gazette de la grande ile

Lutte contre la corruption : Ces institutions qui ne servent à rien

Publié le 03 décembre 2021

Le BIANCO est décrié et ce quoi qu’on en dise, ne serait-ce que pour deux cas qui sont loin d’être des détails, les gens ont du mal à croire que le Bianco soit réellement utile. Le premier cas est l’affaire SMMC dont tout le monde parle, mais qui demeure impuni.  Le Bianco a-t-il bouclé le dossier, mais c’est le PAC qui ne fait pas son travail ou les deux ferment-ils les yeux, car une des personnes concernées est ex-directrice de communication et conseillère d’ambassade sans l’être ? Le fait est que l’affaire SMMC n’est un secret pour personne et l’inspection générale de l’Etat a de quoi se poser des questions. Le deuxième cas porte sur les faux diplômes.  Dans son rapport devant le Sénat, le Directeur Général du Bianco a annoncé que beaucoup de faux diplômes ont été présentés pour entrer dans la fonction publique et dépité, il a posé la question si l’on n’entre plus dans la fonction publique pour ses mérites. Il a sous les yeux un ministre déjà condamné pour un faux diplôme, et malgré ce faux diplôme, il est toujours ministre.  Ce qui donne une idée du peu d’importance que le régime accorde aux diplômes authentiques… car, même si un ministre est nommé pour une raison politique, pour sa couleur politique, sous d’autres cieux, on accorde beaucoup d’importance à son cursus académique. Aujourd’hui, les gens se demandent si le BIANCO ou d’autres institutions de lutte contre la corruption n’œuvrent pas contre les menus fretins et les barons des anciens régimes !

L’autre institution est la Haute Cour de justice. On se souvient de l’installation de ses membres avec leurs toges et toques étranges. Beaucoup de bruits pour rien au final, car au cours de cette session parlementaire, les hautes personnalités convoquées ont superbement ignoré les convocations. Si un quelconque quidam se met à ignorer une convocation de la justice, il est sûr qu’il ne s’en sortira pas facilement, mais là, la Haute Cour de justice semble avoir été mise en place juste pour faire bien, mais pas pour être fonctionnelle car… les caïmans ne se mangent pas entre eux et ils savent au fond que tout cela ne fait que passer, que dans quelque temps, pas trop loin d’ailleurs,  ils risquent d’être ceux qui vont recevoir des convocations ! Ainsi va la lutte contre la corruption et l’impunité dans notre pays.

La Rédaction

Lire aussi