La Gazette de la grande ile

Sénat : hausse du budget, Promesse électorale non tenue

Publié le 03 décembre 2021

Lors de sa campagne électorale en 2018, le président Andry Rajoelina avait annoncé la suppression du Sénat, car budgétivore et a projeté de muter les fonds aux universités. Une annonce qui a été faite pour des raisons politiques, vu que les membres de cette institution étaient à l’époque issus du parti politique HVM (Hery vaovao hoan’i Madagasikara).

Malgré cette annonce, c’est le Chef de l’Etat lui-même qui a restauré le Sénat deux ans après (janvier 2021).

 Certes, il y a eu une réduction du nombre des sénateurs de 63 à 18, mais aucun changement majeur ne peut avoir lieu si l’on tient compte de la situation actuelle. Pire, le régime envisage d’augmenter le budget de la Chambre Haute, sûrement, car ses membres sont  tous des pro-régimes. Ce qui constitue une contradiction entre ses promesses et la réalité actuelle au niveau de la Chambre Haute.

 Ainsi, suivant la Loi de Finances initiale pour l’année 2022, son budget s’élève à 19 982 670 000 Ariary si la loi de Finances rectificative de 2021 prévoit 16 558 322 000 Ariary,  soit une hausse de 20, 67 %. C’est ainsi que le Chef de l’Etat a décidé de ne pas tenir sa promesse électorale, comme pour plusieurs autres projets qu’il a annoncés, mais dont la réalisation est en suspens.                                                              MP

Lire aussi