La Gazette de la grande ile

Industrie et entrepreunariat : Andry Rajoelina favorise les étrangers

Publié le 03 décembre 2021

Une insulte envers les petits entrepreuneurs malgaches, c’est ainsi qu’on peut qualifier ce qui s’est produit hier à Ambatolampy. Pour cause, une délégation conduite par Andry Rajoelina en personne et accompagnée par « mama sôsy » (Lalatiana Rakotondrazafy) s’est déplacée sur place pour inaugurer une route en pavé de 2,8 kilomètres. Le comble, c’est que cette infrastructure n’est pas du tout destinée au grand public, mais pour les besoins des camions de la Star, une société étrangère implantée à Madagascar et spécialisée dans l’industrie de la boisson. Pire, l’inauguration d’une extension de l’usine de cette société étrangère figurait également au programme de la délégation présidentielle. Des infrastructures d’intérêt privé et étranger, destinés surtout à concurrencer les petits entrepreuneurs malgaches et nationaux. En tout cas, pour les dirigeants malgaches habitués au « werawera » (Bling bling) ce contexte leur est complètement étranger.

La présence de « Mama sôsy » (la ministre de la communication et de la culture, Lalatiana Rakotondrazafy) aux côté d’Andry Rajoelina durant cette inauguration est certainement la cause de cette énième dérive. La super-ministre a une fois encore fait parler d’elle. Pousser Andry Rajoelina au ridicule est devenu sa spécialité. A savoir qu’au niveau du gouvernement, un ministre en charge des travaux publics en la personne de Jerry Hatrefindrazana est le mieux placé et la personne appropriée pour procéder à l’inauguration de telles infrastructures.

Pour une partie de l’opinion publique, la faveur accordée par le régime actuel aux entrepreneurs étrangers est flagrante. Bénéficiant d’une  protection fiscale, mais aussi et surtout d’une véritable protection personnelle des gouvernants, cette société française n’est plus la seule à monopoliser le monde de l’entrepreunariat à Madagascar. Les sociétés appartenants à des « Karàna » (Indo-pakistanais), à des Chinois, mais aussi et surtout à des Africains et des Arabes imposent actuellement leurs lois sur le sol malgache. Très rares sont les malgache nationaux qui arrivent à concurrencer ces entreprises en ce moment. Les étrangers, avec la compliciété des dirigeants, arrivent à se maintenir et à verrouiller le monde de l’entreupreunariat dans la Grande Ile.

Concernant l’inaugurantion à Ambatolampy en particulier, l’absence de réalisation en termes de nouvelles infrastructures publiques est devenue flagrante. N’étant plus capable de réaliser de nouvelles infrastructures routières « manara-penitra » (aux normes), le régime Rajoelina se contente d’inaugurer des usines de la Star.

La Gazette

Lire aussi