La Gazette de la grande ile

Pénurie d’eau : Grève à Itaosy

Publié le 06 décembre 2021

Les habitants d’Itaosy ont manifesté leur ras-le-bol face aux coupures incessantes de l’approvisionnement en eau. Samedi dernier, ils ont investi la rue, bloqué la circulation et brûlé des pneus à Itaosy Cité. Sur les banderoles qu’ils brandissaient, on peut lire : « Nous souffrons de la situation », « Ne faites pas la sourde oreille » ou encore « Nous réclamons des solutions dans l’immédiat ». Les résidents d’Itaosy Cité ont déjà manifesté leurs mécontentements le samedi 27 novembre. Les photos de la grève ont fait le tour de la toile, mais aucune réaction de la Jirama n’a été observée. Le mouvement a ainsi avancé d’un cran.

Ledit problème dure depuis une dizaine d’années à Itaosy. « D’un, le besoin quotidien en eau pour Antananarivo et ses environs est estimé à 300 000 mètres cube. Or, la capacité de production de la station de traitement de Mandroseza est de seulement 200 000 mètres cube, soit un gap de 100 000 mètres cube. De deux, Itaosy se trouve au bout du réseau. Ce qui explique la situation », nous explique une source auprès de la Jirama.

De nombreux projets ont déjà été initiés par la Jirama afin de pallier ce manque, à savoir la mise en place d’unités de traitement d’eau conteneurisée à Bemasoandro et Ambohidrapeto. Toutefois, le problème persiste. « Ce qui serait dû à la période d’étiage. Nos ressources en eau se trouvent de ce fait très limitées », poursuit-on. Des opérations de provocation de pluies à Antananarivo et ses environs seront au rendez-vous prochainement, dont la réalisation dépendra des conditions météorologiques. Dans tous les cas, la Jirama n’est pas sûre que cela puisse régler le problème de manque d’eau à Itaosy.

AN

Lire aussi