La Gazette de la grande ile

Patrick Rajoelina : riposte ridicule

Publié le 06 décembre 2021

Suite à notre éditorial du 1er décembre dernier sur le cadeau de Noël pour Patrick Rajoelina, à savoir le livre Lala sy Noro, ce dernier a publié des photos de lui en train de lire ce fameux manuel d’apprentissage de la langue malgache.

Dans la même optique que les réponses du Maire d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina sur les réseaux sociaux face aux critiques de la population, Patrick Rajoelina a voulu jouer au « je m’en-foutiste », mais cela a viré au ridicule. En effet, si Naina Andriantsitohaina répond avec des sarcasmes et des autodérisions, c’est parce que derrière, il travaille véritablement et qu’il est en train de régler les problèmes cités par la population. Patrick Rajoelina par contre, n’a aucunement l’intention d’apprendre la langue malgache et d’ailleurs, il en a longtemps eu l’occasion, mais ne l’a pas fait. Tous les étrangers qui débarquent à Madagascar pour un séjour plus ou moins long apprennent la langue malgache. Les membres du corps de la paix (PeaceCorp), les missionnaires, les chargés de missions diplomatiques, les associations d’Indopakistanais, le célèbre influenceur Vazaha Miteny Gasy, Cyril Juge, ancien consul de Monaco à Madagascar, le professeur Jean-Pierre Domenichini, etc… apprennent le malgache et en maîtrisent les bases avant de venir travailler à Madagascar. Le professeur Domenichini a marqué toute une génération par son humilité.  Quand les élèves bavardaient en malgache, il écoutait en silence. Tous étaient stupéfaits en découvrant que le professeur maîtrisait parfaitement la langue malgache et qu’il comprenait tout. Notre ministre  des affaires étranges, quant à lui, est Malgache, mais n’arrive même pas à aligner une phrase correcte dans sa langue natale. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il va apprendre cette langue. Il a juste publié les photos pour attirer l’attention de la population et augmenter sa cote. Dommage, ce sont des photos vides de sens si derrière, il n’apprend même pas la langue malgache. Pour continuer dans sa lancée, pourquoi ne pas publier une vidéo de lui en train de prononcer une phrase qu’il aurait lue dans ce manuel d’apprentissage, si toutefois il en est capable.

Ce premier tome du « Lala sy Noro » qu’il essaye de lire est le cadeau de Noël. Comme il va mettre trois mois à l’apprendre, son cadeau de Pâques sera le tome deux. Un degré plus avancé pour son niveau, mais utile s’il veut qu’on l’appelle un «ministre malgache ». En passant, on suggère également à Mama Sôsy l’édition du « Kama Sutra pour les nuls ». Ce livre est conseillé aux femmes d’un certain âge pour éviter tout risque d’accident, surtout quand le partenaire est un jeune homme plein d’énergie.

La Gazette

Lire aussi