La Gazette de la grande ile

Régime Andry Rajoelina : Le népotisme sans finesse

Publié le 09 décembre 2021

Les régimes sous Ravalomanana et Rajaonarimampianina ont certainement fait du népotisme, mais avec plus de finesse que l’actuel régime,  avec plus d’intelligence que l’actuel régime. Et pourtant, que n’ont pas dit les gens de l’actuel régime sur eux. Qu’est-ce qu’on n’entendait pas à la radio sur le népotisme ? En réalité, tant qu’ils n’étaient pas aux commandes,  les “décideurs” de l’actuel régime voyaient tout ce qui n’allait pas et n’y allaient pas de main morte avec les critiques en tous genres. Mais une fois au pouvoir, ils font exactement les mêmes choses, à la différence près que ceux d’aujourd’hui le font sans grande intelligence. C’est ainsi que dans ce régime, les affaires d’Etat se règlent au lit. Entre un secrétaire général adjoint à la présidence et sa femme, membre de la Haute Cour Constitutionnelle ; une ministre du travail et son mari Président du CENI ; une ministre de la communication et son mari secrétaire général dans un ministère ; un conseiller du président de la République et accessoirement commissaire général de la loi et sa femme, membre de la Haute Cour Constitutionnelle, pour ne citer que ceux-là, mais les exemples foisonnent. Ce régime fait du népotisme sa marque de fabrique, certainement parce que les décideurs n’ont pas confiance aux institutions quand elles fonctionnent normalement et préfèrent placer les hommes et femmes de confiance, des hommes et femmes qui vont régler les affaires d’Etat au lit, ce qui est mieux que d’être dans des violences conjugales. Une chose est sûre,  nous voyons aujourd’hui tout ce que l’on n’a pas vu en 60 ans : le népotisme à son apogée et fait sans intelligence. Il est clair que le but est de rester indéfiniment au pouvoir et satisfaire au passage les copains coquins même si certains,  sinon beaucoup, sont loin d’avoir les compétences requises. Heureusement qu’ils ne sont pas connus au-delà des mers, car ils feraient honte au pays… même si le but est de faire en sorte que les yeux du monde entier se tournent vers Madagascar.

La Rédaction

 

Lire aussi