La Gazette de la grande ile

Filière sucre – Madagascar : Plus de la moitié de la consommation locale à importer

Publié le 30 décembre 2021

La production locale de sucre ne suffit pas pour satisfaire la population malgache et Madagascar est contraint de procéder à l’importation. Les sociétés Sucoma d’Ambilobe et de Namakia produisent environ 89 935 tonnes par an. Or, la demande à Madagascar s’élève à 175 000 tonnes de sucre par an, selon le ministère de l’Industrialisation de la Consommation et du Commerce. Au cours de l’année 2021, 142 000 tonnes de sucre ont été importées, ce qui fait que plus de la moitié de la consommation locale est à importer. Le prix du sucre importé est plus élevé comparé au prix du sucre local, malgré une grande importation de sucre. Le prix de sac de 50 kg de sucre produit localement s’élève à 119 000ariary alors que celui du sucre importé coûte 150 000ariary. La multiplication des industries sucrières figure parmi les projets du président de la république Andry  Rajoelina, afin de ne plus importer de sucre. Bref, le pays procède à l’importation de sucre jusqu’à l’heure actuelle. Une promesse en vain du Chef de l’Etat. Et le ministère de l’Industrialisation, de la Consommation et du Commerce en est fier. Il n’y a aucune prise en considération des producteurs locaux. Les importateurs sont toujours priorisés. Le gouvernement ne trouve pas d’autres moyens que d’importer, au lieu d’augmenter la production et de ravitailler l’usine et les cultivateurs de canne, pour augmenter la production et d’exporter après.

Na

Lire aussi