La Gazette de la grande ile

François Douessy : DG de la société Akanjo, Non au néocolonialisme !

Publié le 31 décembre 2021

L’échaffourée qui s’est produit mercredi dernier à Ambatomaro à cause du comportement néocolonialiste du gérant et propriétaire de la société Akanjo, a attiré l’attention de tout le monde. Les vidéos y afférent ont fait le tour des réseaux sociaux. Il s’agit de François Douessy, qui faisait partie de l’équipe de Patrick Collard dans la gestion de Ravinala Airports et qui a participé activement  à la faillite de cette société concessionnaire des aéroports d’Antananarivo et de Nosy Be à Madagascar. Maintenant qu’il a été évincé de Ravinala Airports, François Douessy ne change pas toujours avec ses mauvaises habitudes en se considérant  encore en pleine  période de colonisation.

Depuis bien longtemps, on a rapporté dans nos colonnes que ces personnes sont des véritables colons qui ne pensent qu’à leurs intérêts aux risques et périls des citoyens malgaches. C’est ainsi par exemple qu’ils ont confié l’exploitation des boutiques hors taxes dans l’enceinte de Ravinala Airports à un groupement composé de la société suisse Dufry, et de leurs compagnies de colons réunissant Talounis Panayote, Moritz et Christophe Dabezies…, en évinçant les petits commerçants malgaches. Aussi, pour le bien de son exploitation de Caviar à Mantasoa, François Douessy a fait descendre le niveau du lac de cette localité jusqu’à 1m50, ce qui a entraîné la colère des riverains et certains organismes oeuvrant dans la protection de l’environnement. Et vu son comportement néocolonialiste qui fait souvent plaindre les usagers de la route d’Ambatomaro, la prise des mesures adéquates par l’Etat à l’encontre de ce colon est attendue. A la suite de notre passage sur les lieux hier, les habitants de ce quartier affirment ne plus vouloir accepter aucun acte de rabaissement ou d’insulte de sa part. Une situation  qui devrait attirer l’attention des autorités étatiques. Selon les informations  reçues, François Douessy  pense s’enfuir à La Réunion où il espère lancer un projet d’exploitation du Caviar.

Mampionona

Lire aussi