La Gazette de la grande ile

Solution contre l’inflation galopante : Valorisation de la production locale

Publié le 05 janvier 2022

Début d’année 2022, on constate une inflation généralisée de plus de 30% du prix de tous les produits essentiels au quotidien. Le riz, l’huile, l’œuf, la viande, le poisson, le gaz, le savon, le sucre, les légumes, le lait concentré, etc…connaissent tous une augmentation de prix. Or, le prix du reste des produits sur le marché repose essentiellement sur l’augmentation ou la diminution du prix de ces produits indispensables. Notons cependant que par rapport au prix mondial, le prix du carburant à Madagascar va également connaître une augmentation dans les semaines à venir, d’après des experts en économie. Ce qui signifie que l’inflation va encore une fois connaître un bond en avant.

Selon toujours ces experts, on doit adopter une politique de valorisation des productions locaux afin de maîtriser cette inflation galopante. Madagascar possède des ressources mal-exploitées  en matière d’énergie et de nourriture. Si on met en valeur les ressources renouvelables du pays comme le soleil et le vent et si on facilite l’accès aux zones productrices afin d’également faciliter l’exportation de la production, Madagascar pourrait se passer des produits d’importation. Dans le projet de loi de finances de 2022, l’Etat a augmenté de 20% les taxes sur la production de savon local. Cela met davantage les producteurs locaux dans une mauvaise position et ils seront bientôt obligés d’augmenter le prix du savon et des détergents. Les producteurs rizicoles de l’Alaotra ont annoncé en 2021 que la production de la région a diminué de 60% pour la saison 2021-2022. Face à cette annonce qui impacte directement le quotidien de toute l’île, l’Etat n’a pris aucune mesure pour aider les agriculteurs de l’Alaotra, qui, rappelons-le, est le grenier à riz de Madagascar. Les barrages de cette région sont obsolètes. Les systèmes de stockage et de distribution d’eau sont donc hors service et l’agriculture en est intimement touchée. Avec la sècheresse qui touche le monde entier actuellement, la production rizicole diminue d’année en année.

En matière d’énergie, Madagascar possède des mines d’huile lourde et une ressource inépuisable de soleil. La mise en valeur de ces ressources serait la solution pour diminuer le coût de l’énergie, tout en augmentant la capacité énergétique de l’île. En ce moment, la vie de tous les Malgaches est perturbée par le manque considérable d’énergie. Cette mise en valeur, selon un enseignant en économie de l’Université d’Antananarivo, « est l’utilisation de ces ressources dans le but d’améliorer le quotidien de toute la population et non la vente de ces ressources à une société qui en tirerait personnellement les profits. ». Si on continue à suivre le rythme actuel des choses, cette inflation galopante généralisée ne fait que commencer.

  1. B

Lire aussi