La Gazette de la grande ile

Mathieu Rajaonarimampianina : Un assassin toujours en liberté

Publié le 17 janvier 2022

C’était en 2017, du temps où son père était Chef de l’Etat, Mathieu Rajaonarimampianina s’est permis de tuer un homme de sang-froid. Le drame s’est passé à la carrière d’Ankaraoka le 7janvier 2017. Voici déjà plus de 5 ans, alors que le présumé auteur du crime est toujours en liberté. On sait seulement qu’à la suite de cette affaire, trois gendarmes qui lui servaient d’escorte ont été mis en prison à Tsiafahy. L’un des trois gendarmes nommé Rado est actuellement décédé. A l’occasion du passage meurtrier de Mathieu dans le site d’Ankaraoka, des simples gens ont été humiliés et torturés avant d’être délestés des pierres précieuses, fruits de leur travail. Les témoignages de l’époque,  désignent tous que le fils du Chef de l’Etat, Mathieu, était le donneur d’ordre lors de ces abus scandaleux. Aucune réaction n’a eu lieu de la part des autorités judiciaires. Ni le Parquet, ni le ministère de la Justice, n’a daigné esquisser un geste pour sanctionner l’assassin présumé. Il semblerait même que des consignes venues de très haut, obligeaient de faire le silence sur l’affaire. Maintenant que Hery Rajaonarimampianina n’est plus au pouvoir, rien n’empêche les juges d’ouvrir de nouveau le dossier. Il serait honteux qu’un acte criminel accompli de manière intentionnelle reste impuni, alors que des petits voleurs de poulets vont en prison.

Noël Razafilahy

Lire aussi