La Gazette de la grande ile

Mauvaise image du régime : Lanto Rakotomanga et ses limites

Publié le 19 janvier 2022

Il est de ces personnes qui ne peuvent pas intervenir publiquement sans dire des inepties. Le souvenir que l’on a de cette dame, c’est d’abord quand elle s’est promenée avec un carton plein d’argent et a mis à fond la caisse ” Hay Teo foana i Kristy”. A cette époque déjà, on a vu que sa capacité de manipuler l’opinion était très, très limitée, et que même en ayant eu recours à un cantique religieux, elle n’a pas fait pleurer dans les chaumières, les personnes qui se laissent facilement guider par les sentiments et pas trop par la raison. Bien au contraire, elle a été longtemps la risée de tous. Sa deuxième sortie qui a démontré ses limites ou plutôt sa personnalité, c’est lors des manifestations des 73 députés en 2018 et quand elle a dit en sortant les gens de la Jirama de leurs bureaux, que ce n’est pas grave même si l’électricité et l’eau ne fonctionnent pas, qu’il fallait descendre dans la rue d’abord et après, on mettrait en marche la Jirama. Arguments au ras des pâquerettes qui n’ont convaincu personnes sauf qu’à l’époque, elle et d’autres de ses anciens compagnons, forçaient les gens à quitter leurs bureaux et à descendre dans la rue. Son autre sortie était quand elle a présenté une proposition de loi sur les successions sans aucune connaissance juridique, sans même s’être renseignée sur les raisons du classement du conjoint survivant dans la loi de 1968. La règle ” paterna, paternis, materna, maternisé”, elle ignore ce que c’est, elle voulait juste pouvoir démontrer qu’elle est capable de faire des propositions de loi. Elle devrait lire Montesquieu et apprendre ce qu’est légiférer. Sur un plateau télé, elle évoque la séparation et a démontré qu’elle a fait du copier coller avec une loi étrangère et qu’en réalité, elle ne sait pas de quoi, elle parle exactement. Elle est devenue la risée de bon nombre de juristes sur des blogs. Et puis là, elle a déclaré que Madagascar sera comme Dubaï et qu’il faut laisser le Président de la République faire quatre mandats. C’est ce genre de personnage qui donne une bien mauvaise image du régime, car elle est incapable de trouver des arguments sensés et percutants pour défendre le régime, pour faire l’apologie du régime et on se rend compte lors de ses sorties médiatiques combien elle est limitée et sans grande réflexion. On espère qu’ils ne soient pas nombreux à être comme elle autour du chef de l’Etat. On lui demande de lire, de se documenter et d’essayer de trouver des arguments plus percutants, moins au ras des pâquerettes quand elle parle, car elle fait honte au final au chef de l’Etat… mais il est vrai, ce régime a sa spécificité ” le ridicule ne tue pas” et la grande majorité de ses ardents défenseurs ne savent pas ce que signifie le mot ” honte”.

La Rédaction

Lire aussi