La Gazette de la grande ile

EDITORIAL : Mensonge de Hery Rasoamaromaka !

Publié le 19 janvier 2022

A l’occasion de la présentation de vœux des journalistes au gouverneur de la région d’Analamanga, Hery Rasoamaromaka, hier à Ambohidahy, ce dernier a encore lancé des promesses en l’air. Ainsi, il a annoncé la réhabilitation des rues de la capitale pour bientôt. Certes, il n’a pas précisé des dates, mais son affirmation laisse à penser que les travaux débuteront dans quelques semaines, ce qui n’est que pur mensonge. Pour les routes en dégradation totale, une collaboration avec le ministère des Travaux publics (MTP) et de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) est prévue.

Or, compte tenu de la saison pluviale qui vient de débuter, la réhabilitation des routes s’avère impossible. Comment Hery Rasoamaromaka réalisera t-il ce projet alors que l’inondation bat son plein dans la capitale ? Au cours de la saison sèche de l’année précédente, ces trois autorités responsables de l’entretien des infrastructures routières de la capitale sont restées dans une inertie totale. Ce qui explique le piteux état du tronçon de route d’Antohomadinika qui n’a connu aucune réparation depuis trois ans maintenant et ce, malgré les vives interpellations des habitants de ce quartier et des transporteurs, les nids de poule sont devenus de piscines naturelles. Avec les pluies intenses de ces derniers jours, la dégradation avance à grand pas et cette route est devenue inaccessible, surtout pour les voitures légères. Sûrement, elle va rester dans cet état jusqu’à ce que la période des pluies touche à sa fin, en principe au mois de mai 2022. Maintenant, les mensonges du gouverneur d’Analamanga à ce sujet attirent l’attention des Tananariviens ainsi que les usagers de la route, lesquels attendent le début des travaux, même si cela n’est pas faisable. Parmi les routes détériorées de la ville d’Antananarivo figurent la route circulaire reliant Ambanidia à Ampandrana, celle des 67Ha et de Behoririka… et bien d’autres encore.

Mampionona

Lire aussi