La Gazette de la grande ile

Route Itaosy : Obligation de qualité

Publié le 19 janvier 2022

La route allant du quartier des 67ha à celui d’Itaosy était dans un état lamentable. Les nids de poule provoquaient des embouteillages monstres. Cette route a été récemment réhabilitée pour la plus grande joie de la population qui habite sur cet axe à forte densité humaine. Pourtant, cette réhabilitation n’a pas obtenu le quitus des autorités compétentes à cause de la mauvaise qualité des travaux, plus précisément en raison de l’insuffisance de l’épaisseur du goudron. Tout ou presque est à refaire. L’entreprise chargée des travaux routiers et ses sous-traitants ont manifestement souhaité s’en mettre plein les poches. Cette remise en question des travaux réalisés pénalise la population, surtout en cette période de pluies. La grogne des usagers est palpable et justifiée. Pourtant, cette remise en cause des travaux finis démontre que les pouvoirs publics, soucieux de l’intérêt général et du respect des clauses contractuelles, prennent très au sérieux la réhabilitation des routes. En se montrant exigeant sur la rapidité et l’excellence des travaux routiers, le régime en général et le Ministère des Travaux Publics en particulier viennent de marquer un point positif. Les acteurs du secteur du bâtiment et des travaux publics doivent comprendre que la médiocrité et la gabegie ne seront plus admises. La Présidence de la République et le Ministère des Travaux Publics seront intransigeants. Pour s’assurer d’une démarche cohérente, il faudrait que les contrôles de qualité soient effectués au fur et à mesure de la réalisation des travaux, mais non pas une fois qu’ils sont achevés. Il faut espérer que cette décision du Ministère des Travaux Publics constituera un précédent qui servira d’exemple aux entrepreneurs indélicats.

Folojaona

Lire aussi