La Gazette de la grande ile

En bref : Curage des canaux de la capitale, Place à la répression !

Publié le 21 janvier 2022

Face à l’inondation de plusieurs quartiers de la capitale, les éléments des forces de l’ordre ont effectué hier des travaux de curage des canaux de la capitale afin de prévenir la montée des eaux. Comme à chaque saison des pluies, les canaux en question sont bouchés par les ordures ménagères, les sachets et les bouteilles en plastique. Cet acte de prévention est vraiment de nécessité, mais il s’avère insuffisant. Les forces de l’ordre devraient procéder à des mesures répressives, car la sensibilisation n’est plus efficace vu la mauvaise habitude des Tananariviens de jeter partout leurs ordures ménagères, surtout ceux habitant les quartiers bas. Le code de municipalité d’hygiène de la mairie d’Antananarivo qui prévoit des sanctions pécuniaires semble être totalement ignoré. L’arrestation des indisciplinés ainsi que leur garde-à-vue, outre les amendes est une solution efficace pour lutter contre cette gabegie.

MP

Météo : Formation de perturbation cyclonique en vue

On est actuellement en pleine saison pluvieuse où la pluie se montre souvent au rendez-vous. Mis à part cela, on a droit à des cas de cyclone dont la première perturbation cyclonique de la saison est prévue se former dès samedi selon  le bulletin publié par le service météorologique. En raison de la sécheresse qui a prévalu à Madagascar, les cyclones ne se montrent que tardivement, si chaque année, on y a déjà droit au mois de décembre. Comme la pluie n’a pas pu se montrer au rendez-vous à temps, l’Etat a eu recours à une provocation de pluie artificielle. Des impacts devraient être constatés dans la partie Nord du pays dès le week-end. Par rapport à cela, il continuera de pleuvoir pour les jours qui viennent, surtout dans les régions du Melaky, du Betsiboka, d’Alaotra Mangoro et l’Atsinanana. A part cela, les prévisions météorologiques prévoient également du mauvais temps entre le 23 et 26 janvier dans les régions Analanjirofo, Sava, Sofia, Diana, Boeny, Betsiboka, Vatovavy, Fitovinany et Sud-Est.

Reboisement à Madagascar : Encore et toujours des dépenses inutiles

Les séances de reboisements à Madagascar s’avèrent des dépenses et une perte de temps inutile, d’autant plus qu’elles ne sont programmées que pour faire le m’as-tu vu aux yeux de la société. A vrai dire, aucun résultat concret n’a été constaté par rapport aux reboisements réalisés dans la Grande Ile depuis des années. Pourtant, l’Etat a refait la même erreur que celles effectuées auparavant, en début de la campagne de reboisement de cette année qui s’est tenue à Mahanoro le 19 janvier, c’est-à-dire, jeter l’argent par la fenêtre en mettant en terre de jeunes pousses à peine pourvues de racines. 50 000 jeunes plants et 500 kilos de graines ont été mis en terre sur 75 ha de terrains. En guise de solution pour éviter cela, il faudrait mettre en place des pépinières pour laisser les jeunes plants grandir à hauteur d’un mètre au minimum afin qu’ils puissent être viables avant d’être déplacés pour être reboisés. Chaque année, l’Etat effectue une campagne de reboisement dont le coût est évalué à plus de 2,5 milliards d’ariary sans que cela n’ait de résultats palpables. C’est juste pour effectuer du « werawera » pour montrer que l’Etat s’active.

Reccueillies par Jean Riana

Lire aussi