La Gazette de la grande ile

Les IMAGES dans les MOTS : Des projets et des obstacles

Publié le 22 janvier 2022

Qui ne cherche pas le développement de Madagascar ? Qui ne veut pas voir Madagascar évoluer dans tous les sens ? Nous espérons que chacun cherche le meilleur pour le pays, nous espérons tous que chacun veut voir chaque malgache sortir de la misère. Pour cela, le Président Andry Rajoelina, une personnalité dotée d’une ambition inégalable a préféré la jouer dure et vise le sommet le plus haut. Celui de voir des infrastructures donnant une image positive au pays, surtout dans les grandes villes malgaches. Il a alors créé des projets que nous connaissons tous et que beaucoup d’entre nous n’arrêtent de critiquer, voire même se moquer. Mais le Président ne se laisse pas faire malgré les obstacles qui l’empêchent d’avancer. Après deux ans de son règne, les différents projets d’infrastructures et d’embellissement sont sur les rails, des projets qui visent également à apaiser les difficultés que certains citoyens endurent et qui pourront créer des emplois. Certains jugent les projets d’Andry Rajoelina trop ambitieux et difficile à réaliser mais il sait viser haut pour pouvoir amener le pays plus haut. La pandémie de Covid-19 a été l’un des plus grands obstacles pour la réalisation de ces projets mais nous savons tous que ce n’est qu’un passage qu’on doit endurer et il reste seulement deux ans pour lui. Divers projets sont en phase d’étude ou commence déjà à se réaliser. L’extension du port de Toamasina a déjà été un projet qui a commencé depuis les régimes d’avant mais c’est cela même la continuité de l’Etat. Il y a le projet Miami, jugé par les opposants d’irréalisable mais Andry Rajoelina veut voir la plage de Toamasina évoluer et attirant comme Miami Beach. Le projet Tanà-Masoandro que la population d’Ambohitrimanjaka ne voulaient pas, sera bâti dans la partie d’Imerintsiatosika, jusque-là aucune contestation sur cela. Les projets d’installation de téléphériques et de tramway, un projet qu’il avait déjà lors de son mandat en tant que Président de transition, son déjà sur les rails malgré les ridiculisations de la part des opposants. Ces opposants qui ne veulent pas justement voir Andry Rajoelina tirer le pays vers le développement. Ils veulent voir Andry Rajoelina échouer dans son mandat mais nous savons qu’il ne se laissera pas faire. S’ils sont vraiment patriotes, ils devront aider le président et le peuple à lutter contre la pauvreté et avancer vers le développement, au lieu de devenir eux-mêmes des obstacles sur les rails du développement.

Riri

Lire aussi