La Gazette de la grande ile

En Bref / Enseignement supérieur : Reprise des cours pour certaines universités

Publié le 27 janvier 2022

Certaines universités ont procédé à la reprise des cours hier avec le temps un peu plus sec, si d’autres ont préféré prolonger la suspension et ne prendre aucun risque. Trois universités publiques ont repris les activités pédagogiques hier dont les Universités d’Antananarivo, Toamasina et Mahajanga, tandis que celle de Fianarantsoa a émis une note circulaire selon laquelle la reprise des cours n’aura lieu que le 31 janvier et l’université d’Antsiranana quant à elle, ne reprendra les cours qu’en mi-février. Il est à noter que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres) a ordonné à toutes les universités et les Instituts supérieurs techniques de la Grande Ile, de suspendre les activités pédagogiques les 24 et 25 janvier et que chaque université pouvait définir la date de reprise des cours selon l’évolution de la météo.

Recueillies par Jean Riana

EPP Tanjombato : Quatre sinistrés positifs à la Covid-19

On s’y attendait. D’après les responsables auprès du ministère de la Santé publique au site d’hébergement mis en place à l’école primaire publique (EPP) de Tanjombato, quatre cas positifs de coronavirus ont été enregistrés parmi les sinistrés, lors de la descente du Petit Timonier sur les lieux. « Ces patients testés positifs ont déjà été transférés au centre de traitement (CTC) au Village Voara à Andohatapenaka », affirme-t-on. A l’EPP de Tanjombato sont hébergées 2 158 personnes, ce qui est beaucoup trop par rapport à sa capacité d’accueil. On ne peut s’attendre ainsi qu’à une hausse des contaminations à la Covid-19. En parallèle, des opérations de tracing contact ont été lancées afin de cibler les cas contacts.

C.R.

Education : 5640 élèves privés de salles de classe

Le BNGRC (Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes) fait état de 5640 élèves privés de salles de classe et d’infrastructures après ces derniers jours d’intempéries. 156 établissements scolaires ont été endommagés dont 75 établissements qui n’ont plus de toitures.

RN

Lire aussi