La Gazette de la grande ile

Fonds Covid – Cas de la Grande Ile : Détournements étouffés !

Publié le 27 janvier 2022

Les cas de détournement de deniers publics se multiplient. La valeur de ces détournements se chiffre à plusieurs milliards d’Ariary et les auteurs ne sont autres que des hauts politiciens et les tenants du pouvoir actuel. C’est le cas en particulier du détournement du Fonds Covid-19 financé en grande partie par les bailleurs de fonds depuis 2020. Pas moins de 44 milliards d’Ariary provenant de ce fonds ont été détournés auprès du ministère de la Santé Publique en 2020. Ce ministère a tenté d’étouffer autant que possible les dossiers prouvant ces détournements, mais en vain. Les révélations ont été faites par des lanceurs d’alerte comme Ravo Nambinina Ramasomanana qui ne s’est pas laissé faire en dévoilant au public l’ampleur de ces détournements. Ce dernier a été par la suite victime de multiples intimidations, allant jusqu’à être poursuivi en justice et condamné à une lourde amende pour avoir dénoncé des détournements dont il avait les preuves. Le lanceur d’alerte Ravo Nambinina Ramasomanana a déjà porté plainte auprès du PAC (Pôle anti-corruption) d’Antananarivo pour ces faits, sans qu’aucune suite n’y ait été donnée jusqu’à ce jour. Mais les Nations Unies ont également demandé un rapport d’audit impartial fait par un organisme tiers et indépendant sur ces fonds au gouvernement malagasy, mais également sans aucune suite à ce jour.

 Le délai imparti par les Nations Unies pour présenter ce rapport a même expiré à la fin du mois de décembre 2021. Les sanctions peuvent ainsi arriver à tout moment pour Madagascar et obtenir d’autres financements sera certainement difficile en raison de ce manque de transparence. D’un autre côté, la complicité des dirigeants malgaches avec les institutions comme le Bianco (Bureau indépendant anti-corruption), le Samifin (Service de renseignement financier) ainsi que les juridictions comme le pôle anti-corruption, est flagrante. C’est ce qui explique qu’aucune poursuite, ni enquête, n’ait été entamée à ce sujet, malgré les nombreuses interpellations.

Ranaivo

Lire aussi