La Gazette de la grande ile

CVO : Même les Malgaches n’en veulent pas

Publié le 19 février 2022

Madagascar n’a pas abandonné l’idée de faire reconnaître le produit malgache Covid Organics (CVO) à l’international. Il s’agit d’un produit que les chercheurs malgaches ont mis au point pour lutter contre la pandémie de Covid-19.  Avant de lancer ledit produit au pays, le régime en place avait même publié la vidéo de la prophétie de la Brésilienne Johanna sur la chaîne nationale pour mieux faire passer le produit et fructifier son business. Hélas, le CVO n’a pas connu le succès escompté, vu que même les Malgaches n’en veulent pas. Il faut noter que les dirigeants en place ont même négligé la vaccination pour que les Malgaches se tournent vers le CVO. Malgré cela, il n’a pas beaucoup intéressé les citoyens malgaches qui ont préféré se tourner vers des solutions plus traditionnelles comme l’inhalation de plantes médicinales (kininipotsy, ravintsara…). A l’heure actuelle, les dirigeants sont en quête désespérée de reconnaissance auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans le but de mieux faire passer le CVO. En effet, une délégation de l’OMS s’est déplacée à Madagascar depuis peu pour discuter de la suite des essais cliniques sur le Covid organics. Seulement, reconnu ou pas par cette organisation, cela ne va pas changer grand-chose vu que son efficacité reste encore à prouver. C’est pourquoi même les nationaux n’en veulent pas. Il faut rappeler qu’on a dû brader le prix du CVO en bouteille de 33 cl à 500 ariary contre 1 500 ariary son prix initial. Même avec un prix au rabais, les citoyens n’en voulaient pas, au point que les revendeurs ont dû jeter leurs stocks et l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA) a dû en arrêter la production. Comme la décoction n’a pas intéressé grand-monde, on a mis au point une version gélule dénommée CVO+ qui n’a pas connu plus de succès.

Jean Riana

Lire aussi