La Gazette de la grande ile

Covid-19 : 4,2% de la population vaccinée

Publié le 28 février 2022

Du 10 mai au 24 février, seulement 1 221 598 personnes ont été vaccinées contre la Covid-19 à Madagascar (pour plus de 4 millions de doses de vaccins reçues), soit un taux de couverture vaccinale de 4,2% sur une population totale de près de 29 millions. Parmi ces plus d’un million de personnes vaccinées, la plupart n’a reçu qu’une seule dose, d’après le Dr Fidiniaina Randriatsarafara, directeur général de la médecine préventive auprès du ministère de la Santé publique, samedi dernier, à l’occasion du lancement officiel de Hack@ma, une compétition en ligne dont l’objectif principal est de promouvoir la vaccination équitable et transparente pour tous. Pour la Grande Ile, l’objectif est de pouvoir vacciner 50% de la population d’ici juin 2023. Mais à la veille de la fin du mois de février 2022, ce taux atteint à peine les 4%, dont à peu près 3% totalement vaccinées. « Au rythme actuel, le taux de vaccination de la population adulte malagasy n’atteindra pas 50% avant 10 ans. Ce qui risque grandement de compromettre les efforts entrepris pour la riposte et la reprise économique sur des bases plus solides », selon une communication de la Banque mondiale ce week-end. En effet, les Malgaches affichent une réticence dangereuse par rapport à la vaccination contre ce virus. « Cela pourrait s’expliquer par les rumeurs autour des vaccins», affirme le directeur général de la médecine préventive auprès du ministère de la Santé publique. Des rumeurs que l’on accorde à la ministre « Mama sôsy », Lalatiana Rakotondrazafy quand elle a dénigré les vaccins anti-Covid-19 au profit du remède bidon CVO. « Les vaccins doivent être administrés à une personne en bonne santé. Or, les personnes en bonne santé ne trouvent pas l’intérêt de se protéger. C’est la deuxième raison qui fait que la vaccination anti-Covid soit aussi lente », poursuit-il. Mais par-dessus tout, les autorités malgaches n’accordent aucune importance à la sensibilisation pour la vaccination. Pour preuve, la seule initiative qu’est le Hack@ma est celle de la Banque mondiale.

Depuis quelques semaines, le virus semble se calmer un peu. Ce qui risque une fois de plus d’aggraver le relâchement des gestes barrières. Du 19 au 25 février, 16 décès dus à la Covid-19 sont à déplorer, 226 nouveaux cas confirmés positifs ont été enregistrés dont 42 formes graves.

Annie N.

Lire aussi