La Gazette de la grande ile

Intérêts de Madagascar : Patrick Rajoelina évite de parler des îles éparses

Publié le 05 mars 2022

Le gouvernement malgache et le ministre étrange des affaires, Patrick Rajoelina, ne veulent pas se positionner face à la guerre en Ukraine. Cette réalité est confirmée par la récente abstention de l’ambassadeur de Madagascar  aux Nations Unies de voter pour ou contre la guerre contre la Russie. Le communiqué de la république de Madagascar du 03 mars dernier a précisé la position du gouvernement malgache de condamner les interventions militaires contre un Etat souverain. Le gouvernement malagasy défend le règlement pacifique et le refus de toute intervention militaire contre un Etat souverain.

En tout cas, la position du gouvernement malgache par rapport à l’actuelle guerre Russo-Ukrainienne reste la même. Madagascar ne veut pas se prononcer pour ou contre la Russie et l’Ukraine dans cette guerre. Mais d’un autre côté, des puissances étrangères ainsi que des organisations internationales, en particulier l’Union Européenne, pousse Madagascar à s’allier à leur cause, notamment en condamnant la Russie, un des protagonistes de cette guerre. Une situation qu’une bonne majorité de l’opinion publique malgache juge comme un bon moyen de négociation pour Madagascar de réclamer notre souveraineté sur les îles éparses. Ces îles ont été boudées par la France depuis des années en dépit des résolutions des Nations Unies qui leur attribuent notre souveraineté.

Une telle situation pousse à se poser des questions sur la conviction même et les actions du ministre étrange des Affaires, Patrick Rajoelina, pour défendre les intérêts de Madagascar sur le plan international. Le gouvernement malgache ne veut pratiquement plus chercher à revendiquer ces îles éparses, contrairement aux discours et délais fixées pour ce faire.

Bref, le ministre étrange des Affaires Patrick Rajoelina ne veut tout simplement pas défendre nos intérêts, qu’elles soient politiques ou économiques, sur le plan international. Une abstention voulue qui est justifiée par sa véritable position de défendre les intérêts de la France. Patrick Rajoelina parle bien la langue française et défend également avec ferveur les intérêts de cette ancienne puissance coloniale. D’un autre côté, le chef d’Etat malgache est pratiquement berné par ces manipulations et manœuvres anti-patriotes de ce ministre étrange des affaires. En fin de compte, ce seront toujours les dirigeants actuels qui vont être discrédités aux yeux de leurs électeurs face à de tels agissements de leurs ministres.

Ranaivo

Lire aussi