La Gazette de la grande ile

Attention !  Attention ! : La Méfiance est entrain d’enterrer la Confiance !

Publié le 09 mars 2022

Les Malagasy risquent d’être laissés pour compte à cause de la dégradation de leur confiance vis-à-vis du « Fanjakana » et de la situation déjà difficile devenue plus compliquée par cette guerre en Ukraine. L’impact de la guerre en Ukraine  a de lourdes conséquences pour le quotidien des Malagasy.  En plus des  74,3% de la population  qui vivent en dessous de 8000 ariary par jour d’autres Malagasy vont rejoindre cette pauvreté totale; l’insécurité alimentaire déjà élevée va s’ aggraver ; La création d’ emploi va baisser et par conséquent le  revenu pour chaque Malagasy. Les communautés rurales Malagasy sont de plus en plus vulnérables à la flambée des prix et aux conditions météorologiques imprévisibles liées au changement climatique. Sans une  confiance (à rétablir), la légitimité de l’administration publique est remise en cause par tout le monde et les  relations de coopération avec les acteurs de développement se dégradent.  Tout cela va devenir des moteurs de conflit et de violence au niveau de chaque famille Malagasy et de la communauté entière. Madagascar  risque de traverser une période d’instabilité!

Les Nations qui prospèrent  sont  celles qui inspirent le plus de confiance. L’histoire de l’humanité en témoigne. Les systèmes mondiaux présupposent l’existence de structures d’interaction normalisées,  prévisibles et fiables entre les hommes pour faciliter les activités économiques normalement et construire une paix durable. Pas d’industrialisation sans une confiance mutuelle. Madagascar est caractérisée actuellement par un faible degré de confiance. Tout le  monde s’attend à ce que le comportement  des autorités publiques soit prévisible. Avec toute une série de mauvaises expériences directes ou indirectes,  tous les acteurs de développement nationaux et internationaux, en sont arrivés à considérer que Madagascar est devenu de plus en plus un partenaire imprévisible et  non fiable  donc indigne de confiance.

Les opérateurs manifestent leur colère et leur méfiance devant l’absence de dialogue franche et de la tenue de parole du Gouvernement face à la relance de l’économie résultant des différentes crises. En protégeant les intérêts de quelques minorités, l’élargissement des activités économiques et commerciales ne se fera jamais, l’Etat  va appauvrir les industries locales ainsi et par conséquent les Malagasy et il se prive de recettes fiscales futures. Cette politique de protection évince les concurrents ; les quelques opérateurs privés présents dictent les prix des produits et  cela peut entraîner la faillite de nouvelles entreprises. Les moyens d’existences de la population sont même touchés dans certains cas, ce qui entraîne un ralentissement général des activités économiques.

Ces dernières années Madagascar suscite  la méfiance des autres Nations mais surtout des acteurs nationaux et internationaux du secteur privé, créateurs d’emploi et de richesse.  En 2008, par exemple, Madagascar a copié la révolution orange de 2005 de L’Ukraine et par la ensuite elle a condamné  en 2014 l’invasion de la Crimée, au sud-est de l’Ukraine,  par la Russie.  Maintenant, Le gouvernement  a choisi d’être spectateur devant l’invasion de la Russie ; Cette position pourrait  entraîner une dégradation de la relation et de la coopération avec la communauté internationale des pays de l’occident.  Heureusement que la Présidence  a réagi très vite et a  manifesté  la solidarité des Malagasy envers les victimes de la guerre en Ukraine  à travers les réseaux sociaux ! Mais comment peut-on avoir confiance sur la durée avec de tel revirement de comportement ?

Pour le secteur privé, sans confiance : pas d’investissement et sans investissement : pas de création d’emploi ;  comment peut-on avoir confiance lorsque  les autorités  sont imprévisibles concernant les politiques économiques mises en oeuvre en  changeant brusquement par exemple la politique commerciale dans le secteur du letchis  et de la vanille. Ils sont la source de nos recettes en devises ; Comment peut-on avoir confiance lorsque  les autorités  entretiennent  une inégalité des conditions de concurrence entre le secteur privé et une domination historique de plusieurs secteurs stratégiques par quelques opérateurs économiques connectés avec certaines personnalités politiques du régime. Comment peut-on avoir confiance lorsque  les autorités contournent les plans de relance et certains  cadres de partenariat avec le secteur privé tout en  privilégient  les contrats de gré à gré ; Comment peut-on avoir confiance lorsque  le gouvernement sort des notes réglementaires complètement irrationnelles ; des notes qui montrent la méfiance vis-à-vis de son administration douanière par exemple et  frisant le ridicule comme le type de bagages accompagnes pour les voyages par avion pour éviter le trafic d’ or!!!!!! Comment peut-on avoir confiance avec ce type de décision ??????  Les autorités devraient se ressaisir car la Méfiance est entrain enterré la Confiance !

Zaza R.

Lire aussi