La Gazette de la grande ile

Scandale sexuel d’Hawel Mamod’Ali : Sa maîtresse fait la pluie et le beau temps à l’A.N.S

Publié le 11 mars 2022

Les scandales sexuels de ce régime en place se suivent, mais ne se ressemblent pas.

Ainsi, après le scandale sexuel d’Andry Andriantongarivo, le Secrétaire Général du ministère des mines, également mari du ministre de la communication, Lalatiana Rakotondrazafy, dans l’affaire Saïd, que beaucoup qualifient de « Saïdgate », place maintenant au scandale sexuel d’Hawel Mamod’Ali, le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS).

Selon une source digne de foi qui veut garder l’anonymat, vers la fin de l’année 2020 et début de l’année dernière, alors que l’actuel ministre des Sports (MJS), Hawel Mamod’Ali était Directeur de Cabinet (DirCab) de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, l’actuel ministre Hawel (pour les intimes) a fait venir à Antananarivo une jeune fille bachelière originaire de Morondava du prénom de Rosalie pour soi-disant disputer une course. C’était à l’époque où le site d’hébergement (les dortoirs) des élèves maîtres d’Education Physique et Sportive (EPS) de l’Académie Nationale des Sports (ANS) à Ampefiloha, un établissement de formation rattaché au MJS, venait d’être réhabilité.

Le DirCab de l’époque a ordonné au Directeur Général de l’ANS, actuellement limogé par le ministre Hawel Mamod’Ali de donner une chambre, le Box 110, pour héberger la jeune fille qui, en fait, est sa maîtresse.

Là où le bât blesse est que, depuis et jusqu’à maintenant, cette maîtresse pas comme les autres fait la pluie et le beau temps à l’ANS. La jeune fille s’est permis le luxe d’utiliser toutes sortes d’appareils ménagers dans son Box, le 110,  qui a provoqué une  surtension et fait sauter le disjoncteur du site d’hébergement. Ledit site était tombé dans le noir pendant un certain temps. Et il a fallu l’intervention de monsieur le DirCab de l’époque auprès de la JIRAMA pour que les habitants du site retrouvent la lumière.

Autre absurdité de cette jeune fille de Morondava pas comme les autres, forte de son statut de maîtresse du ministre Hawel Mamod’Ali, Rosalie n’hésite pas à user de son influence pour faire la pluie et le beau temps à l’ANS et réprimander les membres du personnel de cet établissement de formation.

Il est à signaler que dans certaines circonstances, a continué notre source, le ministre Hawel Mamod’Ali ne cache plus cette liaison avec sa maîtresse et s’affiche en public en annonçant que la jeune fille de Morondava est son assistante. Un ministre qui, d’après les dires de certains locataires du site d’hébergement de l’ANS qui veulent garder l’anonymat, n’hésite pas dès fois à dormir avec sa maîtresse la nuit au Box 110 de l’ANS pour repartir le lendemain vers 2 h du matin.

Francis Aurélien R.

Lire aussi